Représentations sociolinguistiques et politiques culturelles francophones : les professionnels du Bureau Maghreb de l'Agence universitaire de la francophonie et de l'Institut français du Maroc

Résumé : De multiples actions francophones continuent d'être perpétuées et créées : on ne saurait dénombrer les associations et institutions qui, à diverses échelles, défendent la francophonie (telle que l'Alliance Française) et qui œuvrent pour sa diffusion ou l'utilisent comme moyen pour mener à bien leurs projets (comme la Fédération des Étudiants Francophones en Belgique). Une véritable chaîne francophone mondiale relativement solidaire est en marche malgré les aléas économiques et identitaires qui touchent notre début de siècle et dont la francophonie fait aussi les frais. Ainsi, les acteurs inscrits au cœur de ce bouillonnement francophone se confrontent comme partout ailleurs à des difficultés d'organisation, de production, et d'effets de leurs projets : c'est le cas du "réseau" culturel français qui, de par son réaménagement structurel - entre autres lié aux difficultés matérielles que je viens de mentionner - est en pleine redéfinition de fond de son projet d'ensemble et de ses objectifs. Le contexte est donc favorable à des analyses menées non seulement par des entrées politiques mais aussi par des réflexions scientifiques. Mon idée ici est d'étudier non pas les activités de cette action culturelle et linguistique en elles-mêmes, mais plutôt de m'intéresser aux acteurs qui les produisent, et aux conditions et contextes de ces productions. L'étude qui a suscité mon envie de travailler spécifiquement sur les acteurs culturels est celle d'Aron. Il a effectué une thèse en sciences de l'éducation sur les enseignants français en situation de coopération dans plusieurs pays africains. En étudiant les images qu'avaient les enseignants sur leur situation de coopérant, il montre la présence d'un phénomène qu'il appelle syndrome de limitation culturelle : "Naît de cette réaction du refus de l'identité de l'autre comme une identité égale, et de sa dévalorisation immédiate." Ce phénomène est lié au choc culturel que subissent les coopérants, exacerbés notamment à cause de certaines logiques institutionnelles qui nuisent à leurs possibilités d'effectuer leurs missions dans de bonnes conditions (ils n'ont pas de formation au préalable, par exemple). Tout cela se répercute sur un problème général de communication entre coopérants et homologues ou subordonnés locaux. Dès lors, je me suis demandée : qu'en est-il au niveau des politiques culturelles internationales où les professionnels de ce milieu peuvent se sentir aussi en situation interculturelle ? De plus, un aspect n'a pas été étudié par H. Aron : il s'agit de tout ce qui se joue autour de la où les langues utilisées dans ces cadres interculturels souvent plurilingues, ce sur quoi je vais m'attarder ici ; avec la particularité qui devient centrale dans ce travail qui est que, pour les personnes auxquelles je m'intéresse, ces aspects sont à la fois conditions de vie et de travail en même temps que les axes majeurs de leurs missions. L'espace francophone étant balisé par des structures qui mettent en œuvre ces politiques, quels regards ont-ils sur ces dynamiques altéritaires en relation avec leurs responsabilités et objectifs professionnels ?
Type de document :
Mémoires
Sciences de l'information et de la communication. 2013
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [49 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00951018
Contributeur : Ufr Arts, Lettres, Communication Rennes 2 <>
Soumis le : lundi 17 mars 2014 - 10:00:10
Dernière modification le : lundi 26 mars 2018 - 15:33:22
Document(s) archivé(s) le : mardi 17 juin 2014 - 10:37:42

Identifiants

  • HAL Id : dumas-00951018, version 1

Citation

Reine Bossut. Représentations sociolinguistiques et politiques culturelles francophones : les professionnels du Bureau Maghreb de l'Agence universitaire de la francophonie et de l'Institut français du Maroc. Sciences de l'information et de la communication. 2013. 〈dumas-00951018〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

831

Téléchargements de fichiers

7894