Armures et portraits de Princes entre Italie et France, XVIe-XVIIIe siècle

Résumé : Le portrait existe depuis l'époque médiévale. Cependant, c'est avec le contexte et l'essor des arts, des artistes et de leurs techniques que, progressivement, le portrait se définit et se complexifie au XV-XVIe siècle. Avec ces nouveautés, le portrait du XVIe siècle se transforme : on passe d'un portrait qui devait rendre présent, re-présenter quelqu'un, à un portrait plus intimiste (de petite taille, en buste). Au cours de ce même siècle, ce portrait se diffuse dans les cours princières et rapidement le portrait de cour naît. Puis, sous l'influence des peintres et de certaines théories, il évolue pour devenir le portrait d'État (le souverain est représenté en mi-corps ou en pied, avec les attributs royaux, en grand format). Durant la seconde moitié du XVIe siècle, les Princes insèrent un nouvel élément dans ce portrait : l'armure. C'est ce phénomène et sa signification, ses conséquences pour le pouvoir mais aussi pour les artistes et les artisans que ce mémoire cherchera à étudier, dans les États italiens et la France.
Type de document :
Mémoires
Histoire. 2013
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [1 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00960276
Contributeur : Uga Ufr Arsh <>
Soumis le : lundi 17 mars 2014 - 20:41:57
Dernière modification le : lundi 29 octobre 2018 - 23:04:02
Document(s) archivé(s) le : mardi 17 juin 2014 - 14:02:01

Identifiants

  • HAL Id : dumas-00960276, version 1

Collections

Citation

Laetitia Lecossois. Armures et portraits de Princes entre Italie et France, XVIe-XVIIIe siècle. Histoire. 2013. 〈dumas-00960276〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

454

Téléchargements de fichiers

2782