Évaluation du niveau de gravité des patients hospitalisés en UHCD à Mayotte par le score d'index de gravité simplifié deuxième génération et estimation de la proportion de ces patients relevant d'une hospitalisation en soins continus, enquête transversale prospective - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2014

Évaluation du niveau de gravité des patients hospitalisés en UHCD à Mayotte par le score d'index de gravité simplifié deuxième génération et estimation de la proportion de ces patients relevant d'une hospitalisation en soins continus, enquête transversale prospective

Abstract

Objectif : Les unités d'hospitalisation de courte durée (UHCD), obligatoires en France depuis 1995, accueillent parfois des patients à risque de défaillance vitale. Les unités de surveillance continue (USC) ont été créées pour répondre à ce niveau de soins intermédiaires entre un service de réanimation et un service d'hospitalisation conventionnelle. L'objectif principal de cette étude est donc d'évaluer la gravité des patients hospitalisés en UHCD à Mayotte et la proportion de ces patients qui auraient pu relever d'une hospitalisation en USC, puis de comparer nos résultats aux quelques données métropolitaines existantes. Méthodes : Une étude prospective descriptive est réalisée sur deux mois du 02/09/2013 au 31/10/2013. Le critère de jugement principal est un critère composite qui comprend d'une part le score IGS 2 moyen de tous les patients hospitalisés en UHCD et d'autre part la proportion de ces patients qui répondent aux critères définis pour une valorisation "soins continus" défini dans le code de la santé publique. L'objectif secondaire de l'étude est de caractériser les patients hospitalisés en UHCD à Mayotte. Résultats : Au total 39% des patients hospitalisés en UHCD à Mayotte relèveraient d'une valorisation "soins continus". Ces patients sont significativement plus jeunes que leurs homologues métropolitains (52,01 ans +/- 18,33 contre 70 ans +/- 24 à Angers), mais aussi nombreux en termes de proportion (39% contre 43% à Angers) et même plus graves en terme d'IGS sans des points de l'âge (17,64 +/- 7,76 contre 15,4 +/- 8,4 à Angers). Cependant, l'IGS moyen des patients hospitalisés en UHCD est significativement inférieur à celui de l'étude d'Anger (18,22 +/- 10,11 contre 21,6 +/- 11,3).
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2014_Klenkle.pdf (1.11 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00975913 , version 1 (09-04-2014)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00975913 , version 1

Cite

Laurence Klenkle. Évaluation du niveau de gravité des patients hospitalisés en UHCD à Mayotte par le score d'index de gravité simplifié deuxième génération et estimation de la proportion de ces patients relevant d'une hospitalisation en soins continus, enquête transversale prospective. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-00975913⟩
249 View
1911 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More