Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Le renforcement des capacités institutionnelles sénégalaises dans le cadre de l'initiative mondiale de lutte contre la traite des personnes, et plus particulièrement des enfants

Résumé : Lors de la 101e session de la Conférence internationale du travail de 2012, le Sénégal a fait l'objet d'observations de la part de la commission des experts pour l'application des conventions et recommandations. Une partie de ces observations portait sur la Convention n°182 sur les PFTE, et notamment sur une des pires formes qu'est la traite. Il est noté que bien que la traite d'enfants aux fins d'exploitation économique ou sexuelle soit interdite par la législation nationale, elle demeure très fréquente. Régulièrement, des tentatives de réponse pour pallier le phénomène de la traite et de son extension ont vu le jour mais très peu ont porté leurs fruits. Depuis bientôt deux ans, un nouveau processus est en marche. Il est basé sur une approche institutionnelle, coordonnée, qui se veut consultative, intégrée et appropriée aux attentes de la société sénégalaise. Cette initiative est portée par la Cellule nationale de lutte contre la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants (CNLTP), et appuyée conjointement par de nombreuses agences internationales. Bien que cette démarche soit très récente, nous allons essayer de l'identifier de manière pragmatique, de comprendre quels aspects novateurs font qu'elle ne semble pas rencontrer les échecs passés, et d'appréhender son fonctionnement, les moyens mobilisés et les effets obtenus. Dès lors, nous pouvons nous interroger : dans le cadre de l'UN.GIFT, à travers un projet inter-agences, comment les agences de coopération internationale, et notamment le projet BIT/AECID, participent à l'appui des institutions sénégalaises pour le renforcement de leurs capacités à lutter contre la traite des personnes et notamment des enfants ? Pour aborder cette problématique, je développerai dans une première partie le contexte du phénomène de traite au Sénégal et les réponses qui ont été apportées jusqu'à présent. Dans une deuxième partie, j'exploiterai les données issues des entretiens et de l'observation participante pour mettre en évidence la démarche mise en place en faveur du renforcement des capacités de la CNLTP. Pour enfin, dans une troisième partie, montrer que malgré un appui effectif apporté, les résultats se montrent limités pour de multiples raisons et que l'approche mérite d'être améliorée.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [19 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00976376
Contributor : Sciences Po Grenoble <>
Submitted on : Wednesday, April 9, 2014 - 5:42:13 PM
Last modification on : Wednesday, July 15, 2020 - 9:36:09 PM
Long-term archiving on: : Monday, April 10, 2017 - 11:44:21 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00976376, version 1

Collections

Citation

Violette Douillet. Le renforcement des capacités institutionnelles sénégalaises dans le cadre de l'initiative mondiale de lutte contre la traite des personnes, et plus particulièrement des enfants. Science politique. 2013. ⟨dumas-00976376⟩

Share

Metrics

Record views

148

Files downloads

4805