Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Intérêt du scanner de perfusion hépatique dans l'évaluation du cancer colique métastatique traité par bevacizumab

Résumé : Introduction : L'émergence des thérapies ciblées en oncologie a révélé les limites des critères RECIST dans le suivi thérapeutique en raison du peu d'effets induits par ces traitements sur la taille des lésions tumorales. L'imagerie fonctionnelle permet d'apprécier la modification de la perfusion induite par un traitement, témoin de son efficacité thérapeutique, indépendamment de la modification de la taille de la lésion. Nous nous sommes intéressés au scanner de perfusion hépatique dans l'évaluation des patients présentant un cancer colique métastatique traité par un agent ciblé antiangiogénique : le bevacizumab. Tout d'abord, nous avons évalué sa faisabilité dans cette population, puis analysé les différences entre les paramètres de perfusion des métastases et du foie sain adjacent. Nous avons ensuite étudié les modifications des paramètres de perfusion induites par le traitement sur les métastases hépatiques au cours du temps et confronté ces données à l'évaluation morphologique standard que constituent les critères RECIST. Matériel et méthodes : Chaque patient a bénéficié de 2 TDM de perfusion hépatique successifs réalisés dans le même temps que le TDM thoraco-abdomino-pelvien du suivi habituel. Les paramètres de perfusion BV (Blood Volume), BF (Blood Flow), PS (produit Perméabilité.Surface), TTM (Temps de Transit Moyen) et HAF (Hepatic Arterial Fraction) étaient mesurés pour chaque métastase et pour le foie sain. Nous avons défini le "volume tumoral hépatique", dérivé des recommandations RECIST, comme la somme des diamètres de l'ensemble des lésions secondaires d'un patient pour un examen donné. Les métastases étaient classées en 3 groupes, selon les critères de Chun, permettant d'apprécier l'efficacité thérapeutique en fonction des modifications de l'aspect des lésions. Résultats : Nous avons inclus 14 patients. 66 métastases ont été étudiées sur le TDM n°1 (diamètre moyen=3,97 cm) et 56 métastases sur le TDM n°2 (diamètre moyen=2,62 cm). Le délai moyen entre les deux TDM était de 105,44 jours. Le taux de variation du volume tumoral était élevé chez 1 patient (+45%), négatif pour 1 patient (-21%) et faiblement positifs pour les autres. Selon Chun, 2 patients étaient en réponse incomplète, 1 en progression, les autres étaient stables. Nous avons retrouvé une différence entre foie sain et métastases concernant BV(p=0,001), TTM(p=0,01) et HAF(p=0,027) et une diminution de BF (p=0,046) et BV (p=0,031) sur le TDM n°2. Nous n'avons pas retrouvé de corrélation entre le taux de variation du volume tumoral et le taux de variation de la perfusion. Conclusion : Le TDM de perfusion hépatique, associé au bilan TDM standard est faisable en routine. En plus des critères morphologiques, il permet d'apporter des informations sur la perfusion des lésions chez les patients présentant un cancer colique métastatique traité par bevacizumab. Cette technique apparaît prometteuse pour la quantification de l'effet thérapeutique dans le suivi des patients bénéficiant de ce type de traitement.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [74 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00977853
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Tuesday, April 29, 2014 - 11:47:37 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 5:00:56 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, July 29, 2014 - 10:55:22 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00977853, version 1

Citation

Clément de Vecchi. Intérêt du scanner de perfusion hépatique dans l'évaluation du cancer colique métastatique traité par bevacizumab. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-00977853⟩

Share

Metrics

Record views

303

Files downloads

1552