Les victimes d'inceste face à leur médecin traitant : ententes et attentes. Étude qualitative auprès de 10 patients suivis en consultation de psychotraumatisme en 2013 et 2014 à la Réunion - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2014

Les victimes d'inceste face à leur médecin traitant : ententes et attentes. Étude qualitative auprès de 10 patients suivis en consultation de psychotraumatisme en 2013 et 2014 à la Réunion

Abstract

Introduction : Selon le sondage IPSOS en 2009, par extrapolation, deux millions de Français auraient été victimes d'inceste. Les conséquences médico-psychologiques en font un problème de santé publique. L'objectif de cette thèse est de préciser les attentes des victimes d'inceste vis-à-vis de leur médecin traitant, pour savoir si poser la question d'une agression sexuelle dans l'enfance est envisageable en consultation de médecine générale, et comment la poser. Méthode : Il s'agit d'une étude qualitative réalisée à partir de dix entretiens semi-dirigés auprès de victimes d'inceste suivies en consultation psychotraumatisme en 2013 et 2014 à la Réunion. Les thèmes abordés sont la place du médecin généraliste en tant qu'interlocuteur de la révélation, les obstacles et les facteurs favorisant le dialogue médecin-patient et la possibilité ou non de poser des questions directes sur une agression sexuelle durant une consultation. Résultats : La révélation d'un inceste est souvent tardive car il faut sortir du déni, surpasser la honte, la culpabilité et la peur de ne pas être cru. Les attentes des victimes vis-à-vis de leur médecin traitant pour favoriser la libération de la parole sont les qualités relationnelles du médecin, sa disponibilité, dans un cadre rassurant et confidentiel, et le fait qu'il ose poser une question sur ce sujet, qu'elle soit directe ou indirecte. Ensuite, il doit pouvoir les orienter. Les obstacles principaux sont le manque de temps et le fait de ne pas y penser. Ces éléments peuvent être reliés en partie à un manque de formation des professionnels de santé sur le sujet. Conclusion : Le médecin généraliste doit se former à dépister les souffrances liées aux situations d'inceste, le plus précocement possible, afin d'appréhender les patients dans leur globalité et de les prendre en charge de façon adaptée dans le cadre d'un réseau pluridisciplinaire.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2014_Bergeret.pdf (794.57 Ko) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00995324 , version 1 (23-05-2014)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00995324 , version 1

Cite

Marion Bergeret. Les victimes d'inceste face à leur médecin traitant : ententes et attentes. Étude qualitative auprès de 10 patients suivis en consultation de psychotraumatisme en 2013 et 2014 à la Réunion. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-00995324⟩
323 View
2576 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More