Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Médicaments de substitution aux opiacés, substances psychoactives et grossesse : approche pharmaco-épidémiologique à partir des outils employés en addictovigilance de l'exposition aux substances psychoactives pendant la grossesse

Résumé : Dans ce travail de thèse, nous avons mis en évidence grâce à deux approches distinctes des évolutions significatives dans la prise en charge par médicaments de substitution aux opiacés (MSO) pendant la grossesse et une prévalence de l'abus de substances psychoactives plus faible chez les femmes enceintes pharmacodépendantes. L'une, à l'échelle départementale, correspondait plutôt à des patientes vues en médecine de ville avec 80% de femmes sous buprénorphine et l'autre, nationale, portait sur des patientes fréquentant le dispositif de soins spécialisé dont 70% étaient sous méthadone. La première étude portait sur 15 femmes ayant initié un MSO. Parmi les 10 grossesses exposées à un MSO, une tendance à la baisse de la dose quotidienne (voire à l'arrêt) était observée tout au long de la grossesse. Aussi, les délivrances de médicaments psychotropes étaient moins nombreuses au cours de la grossesse (notamment les benzodiazépines), d'autant plus si les patientes étaient traitées par MSO durant cette période. Cette étude, limitée à l'analyse des médicaments délivrés en officine de ville, ne permettait pas d'évaluer les consommations de substances illicites. La deuxième étude réalisée offrait une vision différente. Elle montrait une prévalence de consommation plus faible chez les femmes enceintes avec une diminution du risque d'abus de substances psychoactives par rapport aux femmes interrogées non enceintes avec un odds ratio ajusté de 0,668 [0,535-0,835]. Cependant, les femmes enceintes semblaient consommer autant voire plus : 29% des patientes enceintes sous MSO déclaraient avoir consommé de l'héroïne la semaine précédant l'enquête. Cela pouvait s'expliquer par une entrée plus récente dans une démarche de soins, du fait justement de la survenue d'une grossesse. Aussi, les femmes enceintes étaient plus souvent vues en milieu hospitalier et la moitié souffrait de précarité. Basées sur des données moins objectives, cette étude pouvait présenter un biais de sous-déclaration.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [182 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01072494
Contributor : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Submitted on : Wednesday, October 8, 2014 - 11:27:53 AM
Last modification on : Wednesday, August 23, 2017 - 4:32:22 PM
Long-term archiving on: : Friday, April 14, 2017 - 12:22:10 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01072494, version 1

Collections

Citation

Liselotte Pochard. Médicaments de substitution aux opiacés, substances psychoactives et grossesse : approche pharmaco-épidémiologique à partir des outils employés en addictovigilance de l'exposition aux substances psychoactives pendant la grossesse. Sciences pharmaceutiques. 2014. ⟨dumas-01072494⟩

Share

Metrics

Record views

324

Files downloads

468