Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Fractures du rachis thoraco-lombaires traitées orthopédiquement chez le sujet de moins de 18 ans : évolution dans le plan coronal et sagittal : à propos de 48 cas

Résumé : Introduction. Les fractures du rachis thoraco-lombaire sont rares en pédiatrie, moins de 4% des fractures de l’enfant. L’importance du remodelage osseux dans la population pédiatrique fait du traitement conservateur le gold standard. Cependant, l’existence de scolioses post-traumatiques fait débat. Le but de notre étude est de savoir s’il y a plus de déformations rachidiennes dans le plan frontal après une ou plusieurs fractures du rachis thoraco-lombaire. L’équilibre sagittal a également été analysé afin de rechercher un déséquilibre post-traumatique et les mécanismes de compensation mis en jeu chez ces jeunes patients au rachis encore très souple. Enfin, une corrélation entre la déformation finale du rachis dans les plans frontal et sagittal et la déformation initiale de la ou les vertèbre(s) fracturée(s) a été recherchée. Matériel et Méthode. Une étude tricentrique rétrospective a été menée entre 1996 et 2014. Quarante-huit patients ont été inclus, soit un total de 84 vertèbres. L’âge moyen au moment de l’inclusion était de 12.3 ans. Le suivi moyen a été de 49 mois. Un ensemble de mesures radiographiques ont été effectuées sur des clichés de rachis entier de face et de profil au moment de la fracture et au dernier suivi permettant de quantifier les courbures régionales rachidiennes, la déformation du corps vertébral, l’équilibre sagittal et les paramètres pelviens. Résultats. On retrouve 11 scolioses dans notre population soit 23%. Ce sont chez les patients ayant un stade de Risser supérieur ou égal à 3, une fracture lombaire et/ou une fracture unique que l’on retrouve les déformations les plus importantes dans le plan frontal. Dans le plan sagittal, on ne retrouve pas de déséquilibre sagittal malgré la persistance à terme de 8 et 9° de cyphose locale, respectivement, en thoracique et en lombaire. On ne retrouve pas de modification de la C7 plumbline et des paramètres pelviens entre le début et la fin de l’étude. Conclusion. Les fractures du rachis thoraco-lombaires chez l’enfant et l’adolescent semblent être un facteur de risque de scoliose. L’extrême souplesse du rachis du sujet jeune permet de compenser la cyphose locale post-traumatique dans le plan sagittal sans mettre en jeu les mécanismes d’adaptation pelviens.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [49 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01103404
Contributor : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Submitted on : Wednesday, January 14, 2015 - 4:23:58 PM
Last modification on : Wednesday, August 23, 2017 - 4:31:21 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, April 15, 2015 - 11:31:03 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01103404, version 1

Collections

Citation

Audrey Angelliaume. Fractures du rachis thoraco-lombaires traitées orthopédiquement chez le sujet de moins de 18 ans : évolution dans le plan coronal et sagittal : à propos de 48 cas. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-01103404⟩

Share

Metrics

Record views

225

Files downloads

605