Papillomavirus humains et néoplasies intra-épithéliales vulvaires : prévalence et corrélation aux données anatomo-cliniques sur une série de 40 cas

Résumé : Introduction :
Les néoplasies intra épithéliales vulvaires (VIN) sont les précurseurs des carcinomes épidermoïdes vulvaires. Notre objectif était de valider une technique de génotypage sur prélèvements vulvaires fixés au formol et inclus en paraffine et de définir les caractéristiques cliniques, histologiques et virologiques des VIN.
Méthodes :
Nous avons réalisé une étude observationnelle, rétrospective, des cas de VIN diagnostiqués dans le laboratoire central d’anatomo-pathologie du CHU de Nice entre le 1er janvier 2010 et le 10 avril 2014. Nous avons effectué un génotypage des papillomavirus humains (HPV) par polymerase chain reaction grâce au système PapilloCheck® et nous avons confronté ces résultats aux données anatomo-cliniques.
Résultats :
40 cas de VIN ont été étudiés. Il n’a pas été détecté d’HPV dans la VIN différenciée. La prévalence de l’infection HPV dans les 39 cas de VIN classique était de 90%. Parmi les HPV de haut risque, le génotype prédominant était HPV 16 (10% des VIN de bas grade et 54% des VIN de haut grade) puis HPV 56 (3% des VIN de bas grade et 8% des VIN de haut grade) et HPV 33 (5% des VIN de haut grade). Parmi les HPV de bas risque, l’HPV 6 était détecté dans 8% des VIN de bas grade. 13% des cas de VIN classiques étaient associés à un lichen scléreux. On observait un taux important de multi-infection chez les patientes jeunes.
Conclusion :
Notre étude, concordante avec les données de la littérature, valide cette technique de génotypage. Notre analyse a permis de conclure à la nécessité d’une coloration de Verhoeff systématique dans la séquence diagnostique anatomo-pathologique. Un génotypage des VIN de bas grade serait à discuter car s’il mettait en évidence un HPV HR, ces patientes seraient à surveiller plus étroitement.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2014
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01206076
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : lundi 28 septembre 2015 - 13:56:21
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:33:56
Document(s) archivé(s) le : mardi 29 décembre 2015 - 10:27:22

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01206076, version 1

Citation

Sophie Mazellier. Papillomavirus humains et néoplasies intra-épithéliales vulvaires : prévalence et corrélation aux données anatomo-cliniques sur une série de 40 cas. Médecine humaine et pathologie. 2014. 〈dumas-01206076〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

92

Téléchargements de fichiers

1438