Impact du délai chirurgical et des motifs de report sur les complications postopératoires chez les patients admis pour fracture de l’extrémité supérieure du fémur : étude prospective monocentrique

Résumé : Introduction : Le délai chirurgical est l’un des points importants de la de prise en charge des fractures de l’extrémité supérieure du fémur (FESF). Cependant, le débat sur le délai idéal reste présent devant l’hétérogénéité des pratiques et la difficulté à définir un seuil commun. L’objectif principal de notre étude était d’analyser le taux de complications postopératoires en fonction du délai de chirurgie et des motifs de report. Matériel et méthodes : Tous les patients admis aux urgences du CHU Pellegrin entre novembre 2013 et février 2014 pour une fracture chirurgicale de l’ESF ont été inclus. Un délai de chirurgie inapproprié était défini par un report de plus de 48h après l’admission pour un motif non recommandé. Pour chaque patient, la gestion périopératoire et les complications survenant au cours de l’hospitalisation primaire ou dans les 30 jours suivant l’intervention. Un suivi téléphonique des patients et/ou des personnes de référence était répété à 3 et 12 mois. Le critère de jugement principal était le taux de mortalité à un an, comparé entre les patients reportés et non reportés en analyse univariée et multivariée. Résultats : Sur une période de 3 mois, 104 patients ont été inclus. Vingt-cinq patients (24%) ont été opérés avec un délai supérieur à 48h. Au total, la prévalence des délais inappropriés était de 18%. La mortalité à 1 an était significativement plus élevée en cas de report de chirurgie au-delà de 48h (21% vs. 45%, p = 0,022). Un report chirurgical > 48h était statistiquement associé au taux de mortalité à un an avec un OR à 16,6 [2,7 – 102,5], p = 0,002. L’optimisation durant le délai préopératoire était sous optimale en terme d’analgésie, de nutrition, de gestion des traitements habituels et de prévention des troubles cognitifs. Conclusion : Un retard de prise en charge de plus de 48h est associé à une surmortalité chez les patients victimes d’une FESF. L’organisation d’une filière de soins et de protocoles multidisciplinaires au sein du CHU, comme c’est déjà le cas dans certains pays, semble être indispensable.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [184 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01244448
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mardi 15 décembre 2015 - 17:48:05
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:33:19
Document(s) archivé(s) le : samedi 29 avril 2017 - 15:34:29

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01244448, version 1

Collections

Citation

Pierre Emmanuel Meynieu. Impact du délai chirurgical et des motifs de report sur les complications postopératoires chez les patients admis pour fracture de l’extrémité supérieure du fémur : étude prospective monocentrique. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01244448〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

64

Téléchargements de fichiers

576