Les conséquences psychologiques de la séparation parentale chez l'enfant : quelle place pour le pédopsychiatre ?

Résumé : En étudiant la question de la séparation parentale dans nos sociétés depuis la fin du XIXe siècle, nous avons pu observer l’extraordinaire accélération de l’évolution des structures familiales qui a conduit à positionner le mariage, jusqu’alors base initiale unique de la structure familiale, comme l’une des institutions parmi d’autres possibles, pour accueillir et élever un enfant. Notre travail sur les théories psychodynamiques et de l’attachement nous a amenée à mettre en évidence que l’apparition et le dépassement de l’angoisse liée à son développement psychoaffectif normal sont pour l’enfant, des facteurs constitutifs dans l’acquisition de ses capacités à l’autonomie, tout comme la qualité des liens qu’il peut nouer et entretenir avec ses figures d’attachement. La séparation parentale pourrait être envisagée comme un facteur de vulnérabilité pour l’enfant, face auquel la littérature met en évidence l’importance première de l’environnement, en particulier des liens familiaux. Les troubles qui pourraient alors se manifester sont dépendants de la qualité de ces liens sans qu’on puisse pour autant affirmer d’une part que ce serait là leur seule origine et d’autre part que ce serait la séparation parentale qui les causerait. Le cadre d’une famille « nucléaire » classique n’est en effet pas le seul dans lequel les liens d’un enfant à ses figures d’attachement, sont susceptibles de se développer harmonieusement. Quoiqu’il en soit, il ne s’agit pas, pour le pédopsychiatre en particulier, de considérer qu’une seule approche serait meilleure en soi qu’une autre, en se repliant sur celle-ci, mais de se demander quelle serait la modalité de soin la plus adaptée. La nécessité de mise en place d’une « alliance thérapeutique » avec le jeune et ses parents ainsi que l’aménagement du cadre global impliquant les différents professionnels concernés par une séparation parentale, s’avèrent être des facteurs primordiaux quant à l’issue positive de la prise en charge des enfants et des adolescents présentant des troubles psychoaffectifs. Le pédopsychiatre peut être présenté, dans ce cadre, comme un maillon essentiel parmi l’ensemble des intervenants dans la prise en charge des conséquences psychologiques de la séparation parentale.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [108 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01250667
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : mardi 5 janvier 2016 - 10:45:22
Dernière modification le : vendredi 13 avril 2018 - 16:44:02
Document(s) archivé(s) le : jeudi 7 avril 2016 - 15:05:32

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01250667, version 1

Citation

Laure Bera. Les conséquences psychologiques de la séparation parentale chez l'enfant : quelle place pour le pédopsychiatre ?. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01250667〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

140

Téléchargements de fichiers

635