Les patients à fort risque d’accident vasculaire cérébral sont-ils capables d’en reconnaitre les signes ? L’étude IPRADA : Information des Patients à Risque d’AVC, Détection et Action

Résumé : Introduction : L’accident vasculaire cérébral est responsable d’une forte morbi-mortalité. Les études françaises réalisées en 1998 et 1999, montraient que seul 50 à 58% des personnes interrogées pouvaient citer au moins un signe d’AVC. Son pronostic est directement corrélé à la rapidité de prise en charge. L’objectif de cette étude était d’évaluer la capacité à reconnaitre les signes d’AVC chez les patients à fort risque. Matériel et Méthode : Il s’agit d’une étude prospective réalisée entre mai et décembre 2014, ouverte, observationnelle au moyen d’un questionnaire. Elle a été menée en France dans 5 pharmacies, 4 dans les Yvelines et 1 dans le Cher. Les patients inclus devaient avoir plus de 18 ans. Les critères d’inclusion étaient : au moins 3 facteurs de risques cardiovasculaires tels que décrits par la haute autorité de santé dans les recommandations pour la prise en charge de l’hypertension artérielle en 2005, antécédent de syndrome coronarien aigue, d’accident vasculaire cérébral ischémique ou accident ischémique transitoire, artériopathie oblitérante des membres inférieurs, athérome carotidien, arythmie cardiaque par fibrillation auriculaire. Les patients étaient inclus par les pharmaciens en fonction des médicaments figurant sur leur ordonnance. Un questionnaire était proposé aux patients inclus. Ce questionnaire comportait une liste de 20 signes, parmi lesquels 6 signes d’AVC. Pour chaque signe les patients inclus devaient dire s’il s’agissait d’un signe d’AVC ou non. Le questionnaire comportait d’autre questions, ouvertes et fermées, afin d’évaluer la perception des patients de leur niveau d’information et leur attitude face à un AVC. Le critère d’évaluation principal était le taux de patient retrouvant au moins trois signes d’AVC. Résultats : Le questionnaire a été distribué à 51 patients, 6 patients ont été exclus. Le nombre de patients inclus a été de 45. Parmi les 45 patients inclus, 37 (82%) patients ont reconnu au moins 3 signes d’AVC. Les patients qui ont déclaré appeler les pompiers ou le 15 étaient 35 (78%). Conclusions : Les patients à fort risque de la population étudiée sont 82% à reconnaitre au moins trois signes d’AVC, ce qui montre une amélioration du niveau de connaissance des signes d’AVC chez les patients à fort risque depuis quelques années.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [60 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01252424
Contributeur : Université Paris Descartes - Scd <>
Soumis le : jeudi 7 janvier 2016 - 15:31:18
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:30:50
Document(s) archivé(s) le : vendredi 8 avril 2016 - 13:29:35

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01252424, version 1

Citation

Antoine Léger. Les patients à fort risque d’accident vasculaire cérébral sont-ils capables d’en reconnaitre les signes ? L’étude IPRADA : Information des Patients à Risque d’AVC, Détection et Action. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01252424〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

157

Téléchargements de fichiers

734