Analyse des obstacles rencontrés par les femmes dans le cadre du dépistage du cancer du col de l’utérus par le frottis cervico-utérin lors d’une enquête qualitative réalisée à Brest de juin à septembre 2014 - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2015

Analyse des obstacles rencontrés par les femmes dans le cadre du dépistage du cancer du col de l’utérus par le frottis cervico-utérin lors d’une enquête qualitative réalisée à Brest de juin à septembre 2014

(1)
1

Abstract

Introduction : Le cancer du col de l’utérus, dépisté grâce à un frottis cervico-utérin (FCU), se situe à la 11ème place des cancers féminins en France. L’objectif principal de l’étude est d'analyser les différents obstacles que peuvent rencontrer les femmes concernant le dépistage du col de l'utérus lors d’une enquête dans la ville de Brest. Les objectifs secondaires sont d’analyser les facteurs facilitant la pratique d’un FCU chez les femmes dépistées, connaître l’opinion des femmes non dépistées sur l’auto-prélèvement et analyser l’apport des sages-femmes libérales dans le dépistage. Matériel et méthode : Une enquête qualitative sous forme d’entretiens directifs a été réalisée dans deux lieux publics de Brest (rue commerçante et CHRU). Des obstacles d’ordre personnels, sociaux et médicaux sont les hypothèses recherchées par ces entretiens. Parmi les 245 interrogées, 173 ont été éligibles : 50 femmes non dépistées (29%) et 123 femmes dépistées (71%). Résultats : Les femmes non dépistées sont plutôt jeunes, inactives ou étudiantes et habitant à Brest. Le manque d’information sur le FCU et les praticiens qui peuvent l’effectuer est le 1er obstacle cité (46%), la peur du résultat le second (42%) et manque de temps le troisième (36%). Chez les femmes dépistées c’est le suivi gynécologique régulier qui facilite l’adhésion au dépistage (69%), mais peu se sentent concernées (24%). Conclusion : L’auto-prélèvement semble une bonne alternative approuvée par les femmes interrogées lors de l’étude pour lever certains freins liés au FCU. Le taux de dépistage peut aussi être amélioré par une meilleure information des femmes et par une place à part entière des sages-femmes pour compléter l’offre de soin dans la prévention et le dépistage du cancer du col de l’utérus.
Fichier principal
Vignette du fichier
Memoire -sages_femmes-2015-ROLLAND_Marie.pdf (3.23 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-01276486 , version 1 (19-02-2016)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01276486 , version 1

Cite

Marie Rolland. Analyse des obstacles rencontrés par les femmes dans le cadre du dépistage du cancer du col de l’utérus par le frottis cervico-utérin lors d’une enquête qualitative réalisée à Brest de juin à septembre 2014. Sciences du Vivant [q-bio]. 2015. ⟨dumas-01276486⟩
279 View
1751 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More