Impact des traitements antithrombotiques sur la morbi-mortalité des patients traumatisés

Résumé : Contexte : La population occidentale est soumise à deux évolutions factuelles : une consommation croissante des traitements anticoagulants (TAC) ainsi que des agents antiplaquettaires (AAP) et une exposition croissante aux traumatismes. L’objectif principal de cette étude est d’étudier la mortalité des patients traumatisés traités par TAC et/ou AAP. Matériel et méthode : Dans cette étude rétrospective multicentrique menée dans 3 trauma centres de niveau I et II (le CHU de Grenoble et les CH d’Annecy et Chambéry), tous les patients sous TAC et/ou AAP, victimes d’un traumatisme et enregistrés dans le registre TRauma REseau Nord Alpin des Urgences entre 2012 et 2014, ont été inclus. Les paramètres recueillis étaient les données démographiques, cliniques, biologiques, et celles concernant le devenir du patient. Cette population a ensuite été comparée à la population non traitée. Résultats : Entre 2012 et 2014, sur 3784 patients victimes de traumatismes dans le TRENAU, 163 patients ont été inclus. 46,6% des patients étaient sous aspirine, 39,9% sous AVK et 13,5% sous clopidogrel. La mortalité hospitalière de la population non traitée était de 6,5%, tandis que celle de la population traitée était de 13,5%. Dans la population traitée, la durée moyenne de séjour hospitalier (DMSH) était de 18,9 ± 22,5 jours et 46% des patients retournaient à leur état antérieur. Des produits sanguins labiles et des médicaments dérivés du sang ont été administrés respectivement chez 30,5% et 34,4% des patients traités. Une chirurgie a été nécessaire dans 31,3% des cas et une radio-intervention dans 6,1%. La présence d’un TAC et/ou AAP était significativement associée à une surmortalité (p<0,05) ainsi qu’à une surmorbidité, avec un allongement de la DMSH (p<0,001) et un état clinique altéré à la sortie de l’hôpital (p<0,001). Conclusion : La présence d’un traitement antithrombotique est un facteur de risque indépendant de surmortalité chez les personnes traumatisées. Les médecins qui ont en charge les patients traumatisés sous traitement modifiant la crase sanguine, doivent être conscients de leur fragilité et de la spécificité de leur prise en charge.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [32 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01289052
Contributeur : Jean-Hugues Morneau <>
Soumis le : mercredi 16 mars 2016 - 09:02:59
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:41:06
Document(s) archivé(s) le : vendredi 17 juin 2016 - 10:10:49

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01289052, version 1

Citation

Bénédicte Zerr. Impact des traitements antithrombotiques sur la morbi-mortalité des patients traumatisés. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01289052〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

86

Téléchargements de fichiers

100