Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Phénoménologie du stress des jeunes internes de garde aux urgences : la confrontation à l'impuissance et à la mort

Résumé : Introduction
Les gardes aux urgences sont reconnues pour être une des activités hospitalières les plus stressantes. Beaucoup d’internes vivent mal leurs gardes. En 2011, le suicide d’un interne à la sortie de sa garde aux urgences a choqué. Le stress au travail est un enjeu de santé publique comme le confirme le Plan Santé au Travail pourtant aucune étude ne s’est intéressée au stress ressenti par les jeunes internes lors de leurs gardes aux urgences. Quels sont les déterminants de ce stress ? L’objectif de cette étude est d’analyser les témoignages des jeunes internes sur des situations anxiogènes vécues aux urgences pour participer à la compréhension de l’origine de ce stress.
Méthode
Nous avons réalisé une étude phénoménologique descriptive par entretien individuel semi-dirigé auprès d’internes de première année. Le guide d’entretien composé de questions ouvertes a été élaboré à partir de questionnaires sur le stress au travail notamment celui de Karasek. Une double analyse du contenu de leur récit, avec le concours d’une psychologue, a été réalisée par codage axial des verbatim.
Résultats
Huit participants ont été interrogés entre le 10 novembre et le 20 décembre 2014. Les résultats montrent que les internes éprouvent un sentiment d’impuissance face à la disproportion entre les responsabilités auxquelles ils ont à faire face et leur manque de savoir- faire en situation. Ce sentiment est lié à une transition brutale du statut d’externe à celui d’interne provocant un changement identitaire tout aussi brutal passant du statut d’étudiant à celui de médecin. La préparation durant l’externat est clairement insuffisante. Le soutien hiérarchique, s’il est trop faible ou absent, augmente le stress ressenti. Une autre source majeure de stress retrouvée est la confrontation permanente à la mort, que ce soit de manière directe ou de manière indirecte par l’annonce du décès aux proches, les internes n’étant nullement préparés à cela.
Conclusion
Afin de s’acquitter de leur mandat pédagogique, les gardes aux urgences devraient être mieux préparées durant l’externat pour que la transition « externe-interne » soit moins brutale. Par ailleurs, entreprendre une réflexion éthique sur la mort et se préparer à communiquer autour de ce celle-ci sont des objectifs de formation indispensables pour les jeunes étudiants.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [45 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01293220
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Thursday, March 24, 2016 - 1:46:16 PM
Last modification on : Tuesday, May 26, 2020 - 6:50:40 PM
Long-term archiving on: : Saturday, June 25, 2016 - 2:09:07 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01293220, version 1

Citation

Jessica Garling. Phénoménologie du stress des jeunes internes de garde aux urgences : la confrontation à l'impuissance et à la mort. Médecine humaine et pathologie. 2015. ⟨dumas-01293220⟩

Share

Metrics

Record views

434

Files downloads

2952