Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prise en charge en médecine générale des infections communautaires osseuses et cutanées à Staphylococcus aureus sécréteur de la toxine de Panton Valentine en Picardie

Résumé : Introduction : L’émergence des infections à SARM communautaires (Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline) sécréteurs de la toxine de Panton Valentine (PVL) depuis les années 1980 est à l’origine d’une situation endémique aux Etats-unis avec le clone USA 300. Ces bactéries sont sources d’infections suppuratives cutanées, de pneumopathies nécrosantes et d’infections ostéo-articulaires. En fréquence croissante en Europe, le clone USA300 a été responsable d’infections groupées en France en 2013. Matériel et Méthodes : Nous avons étudié rétrospectivement une série de 19 patients entre 2006 à 2015 au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) d’Amiens ayant présenté une infection cutanée ou ostéo-articulaire par SARM Co PVL+. Les dossiers informatisés du CHU et un questionnaire adressé au médecin traitant ont permis de recueillir les données qui ont été traitées sur le site easy med stat. Résultats : dix-neuf patients inclus dont 63.2% de garçons et 36.8% de filles, 9.2 ans d’âge moyen au moment du diagnostic. Cinq ont présenté une infection ostéo-articulaire et 14 une infection des parties molles. Le type SARM est majoritairement retrouvé à (63.16 %). La durée d’hospitalisation (147 jours p<0.01), les complications (60% p<0.05) et la CRP (169.1mg/l p<0.05) sont significativement plus importantes dans les infections ostéo-articulaires. Discussion : Les infections ostéo-articulaires ont une clinique plus bruyante, un syndrome inflammatoire biologique plus élevé et sont prédictives de complications. Elles ont systématiquement été traitées par Dalacine. Le SARM majoritaire se rapproche du clone USA 300 des séries américaines. Conclusion : Nous avons constitué la plus grande série mondiale pédiatrique d’infections communautaires ostéo-articulaires et cutanées à SARM PVL+ en Picardie. Afin d’éviter une situation qui pourrait devenir endémique, l’information sur ce germe encore peu connu en France est primordiale. Le rôle du médecin généraliste est au cœur de la prévention des transmissions et récidives grâce au dépistage lors d’infections cutanées et à la décontamination des porteurs du germe.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [30 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01293236
Contributor : Hélène Weens <>
Submitted on : Thursday, March 24, 2016 - 2:18:44 PM
Last modification on : Wednesday, August 23, 2017 - 4:33:18 PM
Long-term archiving on: : Saturday, June 25, 2016 - 2:04:34 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01293236, version 1

Collections

Citation

Lucie Buno. Prise en charge en médecine générale des infections communautaires osseuses et cutanées à Staphylococcus aureus sécréteur de la toxine de Panton Valentine en Picardie. Médecine humaine et pathologie. 2015. ⟨dumas-01293236⟩

Share

Metrics

Record views

294

Files downloads

480