Les champignons responsables d'un syndrome gastro-intestinal

Résumé : Le Syndrome Gastro-Intestinal est dû à un groupe très hétérogène de champignons, tous ayant peu de caractéristiques en commun. Il existe une grande variabilité dans la présence et la quantité de toxine dans chaque spécimen de champignon. Notons toutefois qu'un nombre très important de ces toxines sont thermolabiles. Pour certains champignons, nous remarquons une susceptibilité individuelle : certaines personnes pourront les consommer sans problème alors que d'autres subiront des incommodations. Il est important de souligner que le nombre de cas d'empoisonnements est sous représentatif du vrai nombre d'intoxications, car seule une petite fraction a été répertoriée. Les symptômes se produisent entre 15 mn et 2 heures après le repas. Les principaux inconvénient sont des nausées, vomissements, crampes, douleurs abdominales et diarrhées. Parfois des symptômes secondaires sont présents : anxiété, transpiration, extrémités froides et moites, tachycardie. L'évolution de l'intoxication est rarement sérieuse. Toutefois, la prudence est de rigueur en ce qui concerne les jeunes enfants, pour qui une perte hydrique importante peut être dangereuse, ainsi que les personnes âgées qui sont plus vulnérables de part leurs éventuelles maladies sous-jacentes. Dans la majorité des cas, les symptômes régressent spontanément au bout de 8 à 12 heures mais peuvent persister pendant quelques jours. En ce qui concerne le traitement éventuel, les toxines étant largement inconnues et formant un groupe hétérogène, le médecin peut employer une approche thérapeutique générique. La majorité des toxines sont des irritants gastro-intestinaux directs. Par conséquent, le point central du traitement consiste à les éliminer de l'estomac aussi rapidement et complètement que possible. Pour cela on utilise le sirop d'ipéca pour provoquer l'émésis. Il est indiqué si le patient est pleinement conscient, s'il n'a pas encore beaucoup vomi, si l'ingestion s'est produite moins de 2 heures avant l'admission. L'efficacité est la meilleure si l'opération est effectuée dans les 30 mn après l'ingestion. Le lavage gastrique doit être employé lorsque le patient est dans le coma, contracté ou incapable de maintenir sa respiration à condition qu'il n'y a pas eu dans le passé de vomissements répétés et si l'ingestion s'est produite moins de 4 heures avant l'admission. Nous pouvons utiliser du charbon activé pour lier toutes les toxines résiduelles. Une réhydratation parentérale peut être prescrite chez des enfants ou personnes âgées si les pertes de fluides suites aux vomissements et/ou diarrhées sont importantes. L'administration d'un antispasmodique peut être utilisée afin de soulager les crampes abdominales.
Type de document :
Mémoires
Sciences pharmaceutiques. 1998
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01294728
Contributeur : Jean-Hugues Morneau <>
Soumis le : mardi 29 mars 2016 - 17:16:50
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:32:39
Document(s) archivé(s) le : jeudi 30 juin 2016 - 16:35:16

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01294728, version 1

Citation

Christophe Lopez. Les champignons responsables d'un syndrome gastro-intestinal. Sciences pharmaceutiques. 1998. 〈dumas-01294728〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

79

Téléchargements de fichiers

523