Étude de la flore fongique cutanée colonisant le cheval

Résumé : Avec près d’un million de chevaux sur son territoire et 700.000 licenciés à la FFE, la France est une véritable terre de cheval. Considéré le plus souvent comme un animal de compagnie, le cheval est également, du fait de son environnement, fortement exposé aux champignons et aux moisissures. De plus, les écuries étant principalement situées en milieu rural, donc exposées aux pesticides, des phénomènes de résistances peuvent être observés et les chevaux pourraient devenir un véritable réservoir de souches résistantes. Objectif : l’objectif de cette thèse est d’évaluer la flore commensale du pelage du cheval et notamment la présence de deux espèces de champignons : les Dermatophytes et les Aspergillus. Nous aborderons également l’influence de l’exposition aux pesticides sur l’apparition de souches résistantes. Matériels et Méthodes : 37 prélèvements ont été réalisés sur 33 chevaux vivant au boxe dans une écurie située en milieu rural en Picardie dans l’Aisne. Les prélèvements ont ensuite été analysés directement au microscope optique et mis en culture. Les cultures ont ensuite été prélevées et lues au microscope optique afin d’être identifiées. Puis les souches d’Aspergillus fumigatus identifiées ont été isolées afin de mesurer leur Concentrations Minimales Inhibitrices par le système Sensititre®. Résultats : Les identifications n’ont permis d’isoler aucun Dermatophyte. On rencontre par contre une grande majorité d’Aspergillus fumigatus, présents dans près de 60% des échantillons. De plus la mesure des CMI a mis en évidence 4 souches d’Aspergillus fumigatus présentants des résistances aux azolés : 2 souches présentant un phénotype de mutation TR34/L98H, et 2 souches présentant un phénotype de mutation TR46/Y121F/T289A. Conclusion : L’absence de Dermatophytes dans les échantillons prélevés montre le sur-diagnostic de teigne dans le milieu équin et la nécessité de réaliser un prélèvement pour confirmer le diagnostic avant d’instaurer un traitement antifongique. On observe également une forte exposition des chevaux aux moisissures et notamment aux Aspergillus. L’isolement de souches présentant des mutations d’origine environnementales montre encore une fois la possible implication des pesticides dans l’apparition de souches d’Aspergillus fumigatus résistantes. Plusieurs facteurs pourraient être susceptibles de transformer les chevaux en véritable réservoir de moisissures résistantes. Dans un pays où le nombre de patients immunodéprimés ne cesse d’augmenter, l’émergence de souches mutées pourrait être dramatique et la prise en charge des Aspergilloses modifiée.
Type de document :
Mémoires
Sciences pharmaceutiques. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [3 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01330906
Contributeur : Bu Santé Upjv <>
Soumis le : lundi 13 juin 2016 - 10:59:25
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:40:48

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01330906, version 1

Collections

Citation

Charlotte Catry. Étude de la flore fongique cutanée colonisant le cheval. Sciences pharmaceutiques. 2015. 〈dumas-01330906〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

60

Téléchargements de fichiers

655