L’émergence du mot et de la notion de paria dans la langue et la littérature françaises : La Chaumière indienne, de Bernardin de Saint-Pierre ; Le Paria, de Casimir Delavigne ; Les Pérégrinations d’une paria, de Flora Tristan

Résumé : Notre travail s’attache à répondre à la question principale de recherche suivante : comment décrire, comprendre et peut-être aimer la représentation que donnent du paria les premières œuvres littéraires françaises qui emploient le mot, suite à son apparition dans le vocabulaire français ? La Chaumière indienne de Bernardin de Saint-Pierre, Le Paria de Casimir Delavigne et Les Pérégrinations d’une paria de Flora Tristan sont les trois œuvres retenues et étudiées pour répondre à cette interrogation. Nous pensons que la première apparition « officielle » du mot paria dans un ouvrage de référence de la langue française date de 1765, année de publication du onzième tome de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert où le mot est mentionné. La réponse à notre question principale de recherche est la suivante : les premières œuvres littéraires françaises qui emploient le mot donnent du paria une représentation vertueuse paradoxale, sous-tendue par des mentalités marquées par le romantisme, l’orientalisme et le christianisme. L’orchestration du motif du paria révèle des caractéristiques formelles propres à l’écriture de l’exotisme et un renversement du sens du mot : la littérature française lui confère une dimension mythique aux résonnances sociopolitiques, au prix d’une rupture avec son acception ethnologique indienne. Le paria, dans la France des années 1791-1838, se trouve en effet à la fois représenté comme figure de l’orientalisme indien, comme archétype du héros romantique et comme image évangélique du pauvre. Sur le plan formel, les trois œuvres du corpus illustrent chacune à leur manière l’écriture de l’exotisme. La Chaumière indienne de Bernardin de Saint-Pierre se caractérise par son réalisme rêveur. Le Paria de Casimir Delavigne comporte les clichés propres à la fantaisie exotique. Enfin, le livre de Flora Tristan, Les Pérégrinations d’une paria, propose un texte hybride entre récit de voyage et autobiographie.
Type de document :
Mémoires
Littératures. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [48 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01341095
Contributeur : Uppa - Bibliothèque Spécialisée Érasme <>
Soumis le : lundi 4 juillet 2016 - 10:13:21
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:41:10
Document(s) archivé(s) le : mercredi 5 octobre 2016 - 11:11:24

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01341095, version 1

Collections

Citation

Philippe Delorme. L’émergence du mot et de la notion de paria dans la langue et la littérature françaises : La Chaumière indienne, de Bernardin de Saint-Pierre ; Le Paria, de Casimir Delavigne ; Les Pérégrinations d’une paria, de Flora Tristan. Littératures. 2015. 〈dumas-01341095〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

104

Téléchargements de fichiers

146