Yinga : le corps, un lien universel : l’apport de la psychomotricité dans les pratiques corporelles et culturelles face au processus d’occidentalisation au Burkina-Faso

Résumé : Dans sa découverte du corps de l’Autre, le psychomotricien se confronte également à sa culture. La culture africaine façonne le corps d’une façon singulière et influence la construction psychomotrice de l’individu. Cependant, le processus d’occidentalisation qui s’infiltre dans les mœurs du Burkina-Faso s’exprime à travers les pratiques corporelles et la façon dont les enfants vivent désormais leur développement psychomoteur. La psychomotricité, par son approche thérapeutique psychocorporelle, peut alors apporter un lien interculturel adapté à la culture corporelle locale. En établissant des liens entre la perception du corps et du handicap au Burkina-Faso et les médiations corporelles utilisées en psychomotricité, nous pouvons alors proposer un espace de soin interculturel basé sur le corps, dans sa dimension universelle.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [5 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01359481
Contributeur : Nadège Leray <>
Soumis le : vendredi 2 septembre 2016 - 14:26:04
Dernière modification le : mercredi 19 septembre 2018 - 01:38:40

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01359481, version 1

Collections

Citation

Marion Couasse. Yinga : le corps, un lien universel : l’apport de la psychomotricité dans les pratiques corporelles et culturelles face au processus d’occidentalisation au Burkina-Faso. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01359481〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

168

Téléchargements de fichiers

113