Les internes de médecine générale de l’Université de Bordeaux et le diplôme universitaire de médecine générale de l’enfant. Enquête qualitative auprès de 33 futurs participants effectuée entre octobre et décembre 2015.

Résumé : JUSTIFICATION : Du fait de la démographie générale et médicale, les médecins généralistes sont amenés à faire davantage de pratique pédiatrique. Beaucoup d’internes veulent participer à des formations complémentaires telles que le diplôme universitaire de médecine générale de l’enfant (DU MGE). Quelles sont leurs motivations et leurs attentes vis à vis de ce DU à l’Université de Bordeaux ? Tel est l’objectif principal de ce travail qui pourrait ainsi proposer des pistes d’amélioration de la formation initiale et continue en pédiatrie. MÉTHODE : Enquête qualitative par entretiens individuels semi-dirigés réalisées auprès de futurs participants au DU MGE, internes au moment de leur inscription, à partir d’une grille d’entretien élaborée avec l’aide du département de sociologie de la santé de l’Université de Bordeaux et testée au préalable. Tous les entretiens effectués entre octobre et décembre 2015, ont été anonymisés, enregistrés par dictaphone et analysés à l’aide du logiciel NVIVO pour Mac OS. RÉSULTATS : Trente-trois entretiens réalisés chez 25 femmes et 8 hommes. La volonté d’orienter sa patientelle future vers la pédiatrie est le premier facteur motivant l’inscription au DU, suivi de la recherche de réassurance et de complément à la formation initiale en pédiatrie, jugée insuffisante par la plupart des internes. La participation au DU MGE durant l’internat est plus facile au niveau organisationnel et permet de rester dans une dynamique de formation. Les internes veulent améliorer leurs connaissances en pédiatrie, notamment dans les domaines de l’alimentation et du suivi du développement de l’enfant. Ils espèrent également améliorer leurs pratiques : être plus à l’aise, mieux gérer une consultation, repérer et prendre en charge l’urgence pédiatrique au cabinet. Ils attendent du partage d’expérience, de l’interactivité, des réflexes de prise en charge, des conseils pratiques et des outils utilisables au quotidien. Ils souhaiteraient que le DU MGE inclus une formation pratique. CONCLUSION : Notre enquête a montré que les internes souhaitent participer au DU MGE essentiellement pour orienter leur patientelle et combler des lacunes ressenties de leur formation initiale. Ce constat nous amène à réfléchir sur l’enseignement de la pédiatrie lors des études et en particulier du DES avec peut être la mise en place d’un semestre de stage exclusivement en pédiatrie, ce qui pourrait être possible avec un DES de médecine générale porté à quatre années. En ce qui concerne le DU MGE tel que programmé au moment de l’enquête, il existe une forte demande pour un enseignement plus pratique afin d’acquérir certes de nouvelles connaissances mais surtout une véritable compétence à la pratique de la pédiatrie en soins primaires. Une autre étude rétrospective pourrait être menée afin de savoir si le DU MGE a répondu aux attentes exprimées des internes.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [28 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01381257
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : vendredi 14 octobre 2016 - 11:31:55
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:40:47

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01381257, version 1

Collections

Citation

Anne Le Clerc. Les internes de médecine générale de l’Université de Bordeaux et le diplôme universitaire de médecine générale de l’enfant. Enquête qualitative auprès de 33 futurs participants effectuée entre octobre et décembre 2015. . Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01381257〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

106

Téléchargements de fichiers

55