Conduite à tenir devant une plagiocéphalie positionnelle : revue systématisée de la littérature

Résumé : La plagiocéphalie positionnelle est une déformation postérieure du crâne touchant un nourrisson sur quatre. Sa prise en charge diffère selon les centres et les médecins. Des travaux antérieurs ont permis d’évaluer le manque de connaissances des médecins de premier recours à ce sujet. Ces derniers sont demandeurs d’informations synthétiques. Il existe de nombreuses possibilités thérapeutiques, mais aucune recommandation. Notre objectif était d’évaluer chaque thérapeutique, et de proposer une conduite à tenir avec un arbre décisionnel devant la plagiocéphalie du nourrisson. Matériels et méthodes : Nous avons réalisé une revue systématisée de la littérature sur chacun des traitements envisageables. Résultats : Dans cette revue de littérature, nous avons sélectionné 41 articles, 6 revues de la littérature et 1 recommandation canadienne de 2011. C’est la première revue de littérature sur le sujet qui comprend une récente étude contrôlée randomisée de classe I. Une réassurance parentale est nécessaire sur le pronostic neurologique de ces nourrissons. Les conséquences ne sont « qu’esthétiques ». L’âge et la sévérité initiale sont des facteurs prédictifs de récupération plus faible. La prise en charge repose principalement sur les mesures de positionnement que les parents doivent appliquer au quotidien, dès l’apparition d’une asymétrie même minime, ou en cas de rotation cervicale préférentielle d’un coté. Quand la déformation est associée à un torticolis, il est indispensable d’y associer une rééducation par kinésithérapie pluri hebdomadaire et précoce (avant 3 mois) jusqu’à normalisation de la rotation cervicale. Les parents peuvent continuer certains étirements à domicile. Quand la plagiocéphalie est associée à un côté préférentiel, il est important d’appliquer certaines mesures supplémentaires. Une rééducation peut être discutée en cas d’échec dans ce cas, ou également en cas de déformation sévère. Les manipulations ostéopathiques n’ont pas montré de supériorité par rapport aux mesures de positionnement. Le traitement par orthèse crânienne n’a pas montré de supériorité cliniquement significative versus le positionnement, ou même versus l’évolution naturelle à long terme (2ans). Il est possible que la thérapie par casque accélère le rythme de correction de l’asymétrie, mais pas les résultats finaux. Le cout est important et reste à la charge des familles. Les effets secondaires cutanés sont très fréquemment rapportés et la tolérance globale n’est pas toujours bonne. La balance bénéfices-risques est clairement à nos yeux en défaveur du traitement par casque. Toutefois, ne sont pas à exclure certaines très rares indications dans des cas très sévères, mais la correction est lente, limitée, et la tolérance du casque médiocre chez les nourrissons plus vieux. Pour ces très rares cas, une consultation spécialisée de Neurochirurgie est indispensable avant de parler d’orthèses crâniennes aux parents. L’orthèse n’est dans tous les cas pas à proposer en première intention. Il n’y a pas de différence significative sur l’amélioration de la déformation selon que l’orthèse ait été instaurée en première intention ou après échec des autres traitements conservateurs. La chirurgie n’a pas d’indication en raison de la lourdeur du geste et des risques associés. Conclusion : Notre travail a permis d’établir une conduite à tenir devant une déformation postérieure positionnelle du crâne du nourrisson. Cette prise en charge est synthétisée par un arbre décisionnel. Une fiche « conseil » pour les parents est jointe. Elle pourrait à terme être intégrée au carnet de santé, car la prévention et le traitement précoce sont les 2 meilleures armes contre la plagiocéphalie positionnelle.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [99 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01393536
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : lundi 7 novembre 2016 - 16:31:32
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:33:21
Document(s) archivé(s) le : mercredi 8 février 2017 - 14:32:11

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01393536, version 1

Collections

Citation

Marine Blanchard. Conduite à tenir devant une plagiocéphalie positionnelle : revue systématisée de la littérature. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01393536〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

724

Téléchargements de fichiers

2932