La troisième révolution pour une transition environnementale, sociale et démographique

Résumé : Pour mettre en évidence l'urgence d'agir, ce mémoire établit d'abord un constat : celui d'une planète au bord de l'asphyxie, dont les ressources annuelles étaient, en 2016, épuisées dès le 8 août ; dont la biodiversité est si gravement menacée que les experts parlent d'une « sixième extinction » ; où l'activité humaine a, pour la première fois depuis l'aube de l'humanité, modifié le climat jusqu'à porter menace à sa propre survie. Les causes trouvent leur source dans le virage opéré par nos sociétés occidentales entre les XVIIe et XIXe siècles avec l'avènement de la pensée scientifique comme seule légitime, celui du matérialisme et l'adoption du paradigme de la croissance comme recette économique universelle. La financiarisation de l'économie et sa dérégulation au niveau mondial ont accéléré le process ces dernières décennies et engendré, au-delà des dégâts environnementaux, de graves inégalités humaines conduisant à des famines, des exodes et des guerres. Les métropoles, points d’ancrage de la mondialisation, sont généralement présentées comme l'avenir tracé de la majorité de l'humanité. La migration massive vers ces grandes villes a provoqué, et provoque toujours dans les pays en développement, la déstructuration du territoire, la perte d'autonomie, le creusement des inégalités et l'exclusion sociale. Si la politique « d’entrepreneurialisme urbain » actuellement poursuivie par les villes, qui se veulent « durables, d'excellence, vertes et intelligentes » présente un profil plutôt vertueux, elle n'en reste pas moins inopérante en termes de développement local et de « développement durable ». De plus, elle est plutôt génératrice d'un surcroît d'inégalité sociale. De nombreux penseurs, philosophes, urbanistes, journalistes, scientifiques, … mais aussi des citoyens, se mobilisent pour la mise en oeuvre de la transition, que ce soit par leurs recherches, leurs réflexions ou par l'exemple actif de solutions concrètes. Les pistes qu'ils ouvrent révèlent qu'il faut se préparer aux chocs dans l'urgence, avec la difficulté d'un vaste déni de la situation, mais que cela reste possible. Une grande campagne pour une prise de conscience globale et mondiale des enjeux, la « consciencialisation », peut ainsi modifier positivement la vision du futur et ouvrir à chacun la possibilité d'agir ; le développement d'une vision positive appuyée sur des initiatives réussies stimulera les actions qui peuvent nous sauver. Un nouveau modèle de villes se dessine : pour les métropoles, l'unique réponse est la décroissance, en taille et en pouvoir, et simultanément, le repeuplement des campagnes et des petites villes vidées de leurs populations. La ville réellement intelligente est celle qui se prépare, dès aujourd'hui, à se transformer en une ou plusieurs bio régions autogérées (selon la vision d'Alberto Magnaghi), basées sur l'écologie, l'autonomie alimentaire et énergétique, avec le développement d'une économie collaborative et alternative dissociée du profit.
Type de document :
Mémoires
Architecture, aménagement de l'espace. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [52 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01397946
Contributeur : Amu Iuar <>
Soumis le : mercredi 16 novembre 2016 - 14:52:52
Dernière modification le : mercredi 25 juillet 2018 - 01:24:35
Document(s) archivé(s) le : jeudi 16 mars 2017 - 18:53:26

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01397946, version 1

Citation

Alja Darribère. La troisième révolution pour une transition environnementale, sociale et démographique. Architecture, aménagement de l'espace. 2016. 〈dumas-01397946〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

195

Téléchargements de fichiers

168