« Affectuum remedia » : le remède, la santé et le salut dans l’œuvre de Spinoza

Résumé : Le vivant est défini par un souci de se maintenir en vie, et cette persévérance est la condition première de son emprise sur le milieu. Or, qu’est-ce que le remède, sinon la réponse même face au péril, toujours existant et toujours renouvelé, qui caractérise nos relations conflictuelles avec notre environnement ? Comme le souligne J. C. Beaune, le remède est un concept générique aussi ancien que la souffrance ou la blessure humaine. Il s’impose, dans tous les domaines – médical, psychologique, politique – comme l’horizon de toute douleur et de tout espoir. Face à l’épreuve de la perte, la question thérapeutique s’impose encore : comment soigner le sujet éprouvé ? Comment remédier à ce qui fait conflit ? Au centre d’une chaîne causale qui relie la maladie à la guérison et la détresse au salut, la notion de remède apparait ainsi au carrefour sémantique de champs aussi divers que la science, l’histoire, la biologie, la chimie, l’argenterie, la médecine, la philosophie, la théorie politique ou l’éthique.
Type de document :
Mémoires
Philosophie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [1 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01427060
Contributeur : Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Ufr Philosophie <>
Soumis le : lundi 9 janvier 2017 - 10:43:23
Dernière modification le : vendredi 29 septembre 2017 - 11:49:28
Document(s) archivé(s) le : lundi 10 avril 2017 - 12:45:01

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01427060, version 1

Citation

Alison Bouffet. « Affectuum remedia » : le remède, la santé et le salut dans l’œuvre de Spinoza. Philosophie. 2016. 〈dumas-01427060〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

259

Téléchargements de fichiers

556