Le problème du schizophrène dans le bergsonisme de Deleuze et de Minkowski : de l’extension chaosmique du moi à son devenir cosmique

Résumé : Si Bergson a eu une grande influence sur Deleuze, Deleuze a, en retour, informé le bergsonisme contemporain. Partant de l’idée que le bergsonisme de Deleuze se prolonge bien au-delà des thèmes expressément qualifiés de « bergsoniens » par ce dernier, nous cherchons dans cette étude à interroger cette tradition interprétative en lui opposant celle de Minkowski. Celui-ci disqualifie en effet la schizophrénie à partir d’une hypostase du bergsonisme analogue à celle par laquelle Deleuze la requalifie. Le problème du schizophrène nous servira alors de prisme herméneutique pour relire Bergson, et pour mettre au jour la tension qui articule chez lui l’assignation spatio-temporelle, l’infra-individualité chaosmique et la supra-personnalité cosmique du moi.
Type de document :
Mémoires
Philosophie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [32 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01430033
Contributeur : Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Ufr Philosophie <>
Soumis le : lundi 9 janvier 2017 - 14:27:23
Dernière modification le : vendredi 29 septembre 2017 - 11:49:29
Document(s) archivé(s) le : lundi 10 avril 2017 - 14:56:23

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01430033, version 1

Citation

Marion Farge. Le problème du schizophrène dans le bergsonisme de Deleuze et de Minkowski : de l’extension chaosmique du moi à son devenir cosmique. Philosophie. 2016. 〈dumas-01430033〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

254

Téléchargements de fichiers

191