Dissonances et progressions harmoniques : le cas du Tractatus augmentatus compositionis (c. 1655-1659) de Christoph Bernhard

Résumé : La théorie des vecteurs harmoniques a mis en évidence l'asymétrie des enchaînements de basse fondamentale comme l’une des caractéristiques saillantes du langage harmonique tonal. La présente étude fournit des éléments d'explication à ce phénomène en déterminant d’un point de vue théorique et pratique si l’évolution du traitement des dissonances entre stilo antico et stilo moderno constitue l’une des causes essentielles de l’asymétrie des progressions. Nous chercherons à répondre à cette question à travers l’examen des traités de composition des 17e et 18e siècles provenant de la sphère d’influence germanique. Le Tractatus augmentatus compositionis de Christoph Bernhard, théorisant le traitement des dissonances dans le stylus modernus, sera placé au cœur de cette étude. Il contribuera à déterminer si l’utilisation plus libre des dissonances, à des fins expressives et descriptives, selon l’idéal de la seconda prattica, a pu contribuer à l’une des spécificités du fonctionnement harmonique tonal. Si la problématique du mémoire est avant tout de nature technique, les conclusions qui pourront en être tirées dépassent de loin le cadre de la théorie de l’harmonie et tendent à confirmer que la direction privilégiée des progressions répond à un principe inhérent à la philosophie occidentale.
Type de document :
Mémoires
Musique, musicologie et arts de la scène. 2007
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [17 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01447702
Contributeur : Dumas Administrateur <>
Soumis le : vendredi 27 janvier 2017 - 11:06:23
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:26:04
Document(s) archivé(s) le : vendredi 28 avril 2017 - 20:38:01

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01447702, version 1

Collections

Citation

Christophe Guillotel-Nothmann. Dissonances et progressions harmoniques : le cas du Tractatus augmentatus compositionis (c. 1655-1659) de Christoph Bernhard. Musique, musicologie et arts de la scène. 2007. 〈dumas-01447702〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

214

Téléchargements de fichiers

224