Effet de la L-Arginine et du nitroprussiate de sodium sur la contractilité utérine : étude in vitro sur myomètre humain non gravide

Résumé : Le monoxyde d'azote possède des propriétés relaxantes sur la fibre musculaire lisse vasculaire. Par analogie structurelle, il est séduisant de penser que son action sur la fibre musculaire lisse emprunte les mêmes mécanismes d'action et que l'action myorelaxante du monoxyde d'azote est médiée par le GMPc comme deuxième messager. Sur un modèle expérimental in vitro de bandelettes d'utérus humain non gravide ont été testé l'effet de la L-arginine et du nitroprussiate de sodium sur la contraction spontanée, en la présence ou l'absence de bleu de méthylène, ainsi que l'action du 8-bromo-GMPc. Les résultats montrent une action tocolytique du nitroprussiate de sodium, potentialisée par le blocage de la guanylate cyclase. Ils suggèrent qu'il existe une synthèse de NO à partir de la L-arginine et qu'il existe donc une NOsynthase fonctionnelle sur utérus humain non gravide. Les effets relaxants ne sont pas reproduits par un analogue stable du GMPc. La voie de relaxation de l' utérus humain non gravide in vitro semble donc différente de celle des vaisseaux.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 1999
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01468556
Contributeur : Jean-Hugues Morneau <>
Soumis le : mercredi 15 février 2017 - 15:34:32
Dernière modification le : vendredi 11 mai 2018 - 20:14:08
Document(s) archivé(s) le : mardi 16 mai 2017 - 15:11:00

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01468556, version 1

Citation

Pascale Hoffmann. Effet de la L-Arginine et du nitroprussiate de sodium sur la contractilité utérine : étude in vitro sur myomètre humain non gravide. Médecine humaine et pathologie. 1999. 〈dumas-01468556〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

33

Téléchargements de fichiers

6