Péritonite stercorale d'origine appendiculaire‎ : une forme rare et grave d'appendicite aiguë

Résumé : Introduction : la péritonite stercorale d’origine appendiculaire (PSOA) est une forme rare mais non exceptionnelle d’appendicite aiguë. Elle correspond à la présence de matières fécales dans un ou plusieurs des cadrans de l’abdomen secondaire à la rupture de l'appendice. Le but de cette étude était de comparer les PSOA aux péritonites purulentes d’origine appendiculaire ainsi qu’aux appendicites non compliquées en évaluant les données periopératoires et les suites à court terme avec la morbidité et la mortalité. Matériel et méthodes : il s’agissait d’une étude rétrospective portant sur l’ensemble des adultes pris en charge pour une PSOA entre janvier 2006 et janvier 2016 au CHU d’Amiens. Après avoir décrit la morbi-mortalité des PSOA, il était effectué une comparaison aux autres formes d’appendicites aiguës à savoir les appendicites simples et les péritonites purulentes (patients pris en charge dans le service entre janvier 2013 et janvier 2016). Résultats : entre janvier 2006 et janvier 2016, 1343 appendicectomies ont été effectué au CHU d’Amiens, 29 patients (15 femmes, 14 hommes) avaient une péritonite stercorale d'origine appendiculaire. Le taux d'incidence de PSOA dans notre population était de 2,2 %. L’âge moyen était de 53.3 ans. Des comorbidités étaient présentes chez 13 patients (44,8 %). Les patients présentaient une douleur abdominale évoluant depuis 58h (24-120), associée à une défense en fosse iliaque droite dans 86,2 % des cas (n=25). Le taux médian de leucocytes était de 14 000/mm3 (10 100 à 22 900) celui de la CRP était de 110 mg/l (67-468). La sensibilité de la tomodensitométrie pour le diagnostic de péritonite était de 77 % (n = 20/26). Le geste était une appendicectomie dans 58,6 % (n=17), une typhlectomie dans 34,5 % des cas (n=10) et une résection iléo-colique pour 2 patients (6,9 %). Le taux global de complication était 65,4 % (n=18). Il y avait 17,4 % (n=5) de complications mineures (Clavien-Dindo 65 mg/l (sensibilité de 77,8 % et spécificité de 74,2 %, AUC significative de 0.80 (p< 0.0001) doit faire évoquer ce diagnostic. Conclusion : la PSOA est associée à une morbidité importante et sévère notamment comparativement aux autres formes d’appendicites. L’âge du patient, la durée des douleurs ainsi qu’un taux de CRP supérieur à 65mg/l doivent faire évoquer ce diagnostic.
Type de document :
Mémoires
Chirurgie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [30 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01481151
Contributeur : Philippe Barbey <>
Soumis le : jeudi 2 mars 2017 - 11:45:25
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:29:59
Document(s) archivé(s) le : mercredi 31 mai 2017 - 14:08:55

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01481151, version 1

Collections

Citation

Maxime Mariage. Péritonite stercorale d'origine appendiculaire‎ : une forme rare et grave d'appendicite aiguë. Chirurgie. 2016. 〈dumas-01481151〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

60

Téléchargements de fichiers

273