Recherche de particularités orthophoniques chez des enfants intellectuellement précoces de 6e et de 5e présentant des troubles des apprentissages associés

Résumé : L’association précocité intellectuelle/troubles des apprentissages ne relève pas de l’exception. Au contraire, elle est assez fréquente. Malheureusement la précocité intellectuelle est souvent masquée par les troubles d’apprentissages de l’enfant. L’enfant intellectuellement précoce (EIP) dispose d’un fonctionnement cognitif particulier, qui demande à l’orthophoniste une prise en charge adaptée. Il est donc important d’obtenir la confirmation d’une précocité intellectuelle chez l’enfant que nous suivons en rééducation.
Conjointement au mémoire mené sur une population de cycle III, nous avons ici cherché à repérer des particularités orthophoniques chez des collégiens de 6ème et de 5ème à partir de bilans réalisés en cabinet, afin de permettre à l’orthophoniste de s’interroger sur l’existence d’une éventuelle précocité intellectuelle et d’orienter l’enfant vers un psychologue qui confirmera ou pas cette hypothèse. Nous avons ainsi comparé une population d’EIP porteurs de troubles des apprentissages à une population d’enfants porteurs des mêmes troubles, mais ne présentant pas de précocité intellectuelle. Différents éléments ont pu être mis en évidence. Tout d’abord, les EIP se distinguent surtout par leur niveau supérieur en langage oral. La lecture, bien compensée, n’est que rarement déficitaire, c’est pourquoi notre attention doit se porter sur un contraste étonnant entre un niveau de langage oral supérieur et un niveau en lecture simplement « moyen ». En orthographe, les troubles sont plus sévères que ceux constatés en lecture, avec des difficultés notamment dans l’utilisation des compétences morphosyntaxiques et en orthographe d’usage. Le graphisme constitue un véritable point faible pour ces enfants chez lesquels nous rencontrons très fréquemment une dysgraphie. L’EVAC a permis la mise en évidence de profils cognitifs bien spécifiques chez les EIP du collège qui présentent notamment une supériorité évidente à l’échelle simultanée par rapport à la population témoin, avec une habilité particulière à élaborer des images mentales. Enfin, ils sont également meilleurs à l’échelle des compétences linguistiques.
Ces éléments permettront nous l’espérons d’aider l’orthophoniste à affiner ses évaluations afin de repérer ces enfants et de leur apporter des prises en charge adaptées à leur particularités.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2013
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [244 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01503726
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : vendredi 7 avril 2017 - 14:31:53
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:33:57
Document(s) archivé(s) le : samedi 8 juillet 2017 - 15:44:20

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01503726, version 1

Citation

Cyrianne Duhard. Recherche de particularités orthophoniques chez des enfants intellectuellement précoces de 6e et de 5e présentant des troubles des apprentissages associés. Médecine humaine et pathologie. 2013. 〈dumas-01503726〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

70

Téléchargements de fichiers

174