Mesure de la masse maigre sur les examens tomodensitométriques initiaux chez des patients de réanimation chirurgicale et traumatologique : lien avec la dépense énergétique et amélioration de sa prédiction

Résumé : Introduction : en réanimation la détermination de la dépense énergétique (DE) peut être réalisé par le biais d’équation prédictive (EP) ou en réalisant des mesures de calorimétrie indirect (CI). La CI possède de nombreuses limites et beaucoup de services se servent des EP pour définir les besoins caloriques de leurs patients. Les EP et particulièrement celle recommandée dans les guides de bonne pratique sont imprécises. La masse maigre (MM) est le déterminant principal de la variabilité des la DE entre les personnes et elle peut être mesurée précisément sur des examens tomodensitométriques. L’objectif principal de cette étude était d’évaluer la corrélation entre DE mesurée par CI et la MM mesurée sur des scanners, puis d’essayer d’améliorer la prédiction de la DE à partir des éléments obtenus par l’analyse scanographique. Méthode : nous avons conduit une étude rétrospective monocentrique incluant les patients hospitalisés dans notre réanimation chirurgicale et traumatologique. Les patients étaient inclus s'ils étaient ventilés, sédatés, nourris par nutrition artificielle. La DE a été évaluée par 5 équations prédictives et mesurée par CI. Si une différence supérieure à 15% était retrouvée entre les résultats de la CI et la prédiction par l’équation de Penn state les scanners initiaux des patients étaient analysés pour déterminer la MM et masse grasse au niveau de la 3eme vertèbre lombaire. Notre objectif principal était de déterminer la corrélation entre la MM et la DE mesurée (DEM) par CI. Dans un second temps nous avons essayé d’améliorer la précision de l’évaluation de la DE une EP incluant les données mesurées sur les scanners. Résultats : un total de 147 patients ont été inclus. 68 présentaient une différence de plus de 15% entre la DEM et la DE prédite (DEP) par l’équation de Penn state. Un total de 67 scanners initiaux permettant une analyse au niveau de L3 étaient disponibles. Il y avait une corrélation statistiquement significative entre la MM et la DE (R=0,453 ; p = 0,0001) et nous avons créé une formule prenant en compte les données des analyses scanographiques présentant un r² = 0,63. Conclusion : il existe une corrélation faible entre la MM et la DE des patients hospitalisés en réanimation pour des motifs chirurgicaux ou traumatologiques. Cette corrélation est moins importante que dans la population.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [139 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01544980
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : jeudi 22 juin 2017 - 12:54:27
Dernière modification le : mardi 24 octobre 2017 - 01:15:38
Document(s) archivé(s) le : mercredi 10 janvier 2018 - 14:52:58

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01544980, version 1

Collections

Citation

Sébastien Girard. Mesure de la masse maigre sur les examens tomodensitométriques initiaux chez des patients de réanimation chirurgicale et traumatologique : lien avec la dépense énergétique et amélioration de sa prédiction. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01544980〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

15

Téléchargements de fichiers

1