La photochimiothérapie extracorporelle pourrait-elle être un frein à la GVH pulmonaire ?

Résumé : Introduction : 15% des patients avec une GVHD chronique ont une atteinte pulmonaire de cette pathologie avec une morbi-mortalité élevée. La première ligne thérapeutique est consensuelle avec une corticothérapie à la dose de 1mg/kg/j, ce qui n’est pas le cas des lignes ultérieures. La photochimiothérapie extracorporelle faisant intervenir des mécanismes immunologiques dont entre autres les lymphocytes T, T régulateurs, les lymphocytes B et les cellules présentatrices d’antigènes, est la thérapeutique la plus publiée sur la GVHD chronique exceptée dans la GVHD pulmonaire. Matériels et méthodes. Notre étude est multicentrique, rétrospective sur 17 patients porteurs de GVHD pulmonaire selon les critères NIH ayant reçu de la PCE à partir de janvier 2004. Le critère de jugement principale était la stabilité du VEMS (volume expiré maximal en 1 minute) à +/-10% de sa valeur avant le début de la PCE. L’amélioration de la qualité de vie, de la DLCO et l’épargne des immunosuppresseurs étaient également étudiés secondairement. Résultats. La PCE est efficace chez 1 patient sur 2 à 12 mois et chez 1 patient sur 3 après 12 mois de traitement cependant les 2/3 des patients restant semblent diminuer leurs VEMS plus doucement. La pente de dégradation du VEMS avant PCE est de – 0,7, celle à 12 mois de PCE à -0,38. 14/17 ont amélioré leurs qualités de vie. Conclusion. La PCE pourrait être un frein à l’avancée de la GVH pulmonaire sans pour autant permettre une récupération complète de la fonction pulmonaire antérieure, pourvu qu’elle soit débutée tôt, soit dans les 3 premiers mois suivant le diagnostic de la BOS/BOOP. Son avantage principal réside dans le fait qu’elle n’est pas immunosuppressive.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [55 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01553668
Contributeur : Jean-Hugues Morneau <>
Soumis le : lundi 3 juillet 2017 - 16:34:55
Dernière modification le : lundi 29 octobre 2018 - 23:06:45
Document(s) archivé(s) le : jeudi 14 décembre 2017 - 22:18:47

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01553668, version 1

Citation

Caroline Régny. La photochimiothérapie extracorporelle pourrait-elle être un frein à la GVH pulmonaire ?. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01553668〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

57

Téléchargements de fichiers

193