Gestion des anomalies du rythme cardiaque fœtal et recours à l’utilisation du prélèvement des lactates au scalp fœtal : étude rétrospective menée au CHRU de Brest

Résumé : Objectif : évaluer la pertinence du recours à l’utilisation du prélèvement sanguin des lactates au scalp fœtal en cas d’ARCF entre 3 cm et dilatation complète et ainsi évaluer le respect des recommandations du CNGOF de 2007 dans la surveillance du travail obstétrical. Matériel et méthode : nous avons mené une étude rétrospective au CHRU de Brest qui a débuté le 27 février 2016 et s’est achevée le 30 juin 2016. Cette étude a permis de recueillir et d’analyser 126 dossiers répondant aux critères d’inclusion. Une réinterprétation des 126 RCF a ensuite été effectuée par deux Experts. Deux groupes ont été créés à partir de la population étudiée représentée par les 126 dossiers : un groupe LAS + : Patientes ayant bénéficié d’un prélèvement sanguin de lactates au scalp fœtal entre 3 cm et dilatation complète, en salle de naissances et un groupe LAS- : Patientes n’ayant pas bénéficié d’un prélèvement sanguin de lactates au scalp fœtal entre 3 cm et dilatation complète, en salle de naissances. Résultats : l’analyse des résultats a mis en évidence : la pratique des lactates au scalp fœtal durant le travail est corrélée significativement (p <0.05) à un taux plus élevé de césariennes et de réanimation néonatale. Pour les RCF intermédiaires, nos résultats ont montré que cette méthode de deuxième ligne pourrait être d’avantage utilisée. Cette étude soulève aussi une variabilité d’interprétation des RCF entre deux observateurs, avec une concordance d’interprétation de 70% entre nos deux Experts. Discussion : la pertinence des lactates au scalp fœtal durant le travail retrouve les mêmes données que la littérature : le taux d’interventions obstétricales n’est pas diminué et l’état de l’enfant à la naissance n’est pas amélioré. Pour tenter de résoudre la problématique du manque de recours à cette technique, il serait essentiel de pouvoir développer des formations pratiques face à cette méthode et d’encourager les formations interprofessionnelles quant à l’analyse des RCF au sein des maternités. Conclusion : encourager les professionnels de santé à pratiquer des prélèvements sanguins de lactates au scalp fœtal expose à une question éthique fondamentale : celle du consentement des parents devant ce prélèvement pouvant paraitre invasif.
Type de document :
Mémoires
Sciences du Vivant [q-bio]. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [18 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01559279
Contributeur : Ubo Santé <>
Soumis le : lundi 10 juillet 2017 - 15:25:01
Dernière modification le : vendredi 15 septembre 2017 - 01:10:33
Document(s) archivé(s) le : mercredi 24 janvier 2018 - 16:02:44

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01559279, version 1

Collections

Citation

Océane Le Bolc’h. Gestion des anomalies du rythme cardiaque fœtal et recours à l’utilisation du prélèvement des lactates au scalp fœtal : étude rétrospective menée au CHRU de Brest. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. 〈dumas-01559279〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

72

Téléchargements de fichiers

95