La dystocie des épaules. Évaluation de l’efficacité du protocole de prise en charge de la dystocie des épaules à la maternité Robert-Debré

Résumé : Contexte : la dystocie des épaules (DE) est une urgence obstétricale dont la complication majeure est l’élongation du plexus brachial du nouveau-né. Suite à un audit réalisé en 1998, à la maternité Robert-Debré, a été mis en place un protocole dont le but est de réduire le taux de ces lésions. Il comporte un algorithme de décision des manœuvres à réaliser, une formation continue des équipes, une estimation clinique systématique du poids fœtal (EPF) à l’entrée en salle de travail et la présence de l’obstétricien à l’accouchement lorsque cette estimation est supérieure ou égale à 3800 g. Objectif : évaluer l’efficacité du protocole de prise en charge de la dystocie des épaules dans la prévention de l’élongation du plexus brachial du nouveau-né. Matériel et méthode : une étude rétrospective « avant – après » mise en place du protocole a été menée à Robert-Debré (maternité de niveau III à Paris). La période A correspond à la période « avant », du 1er juin 1988 au 24 août 1997. La période « après » a été divisée en deux : la période B ou période de transition s’étend du 1er janvier 2000 au 31 décembre 2007 et la période C ou période de consolidation du 1er janvier 2008 au 31 août 2016. Les patientes inclues ont toutes accouché par voie basse d’un enfant vivant singleton en présentation céphalique à terme (AG ≥ 37 SA) sans malformation congénitale. Nous avons étudié l’évolution des complications maternelles et néonatales et du suivi des différentes mesures du protocole. Résultats : alors que l’incidence de la dystocie des épaules n’a cessé d’augmenter (A : 1,40%, B : 4,03%, C : 4,74%, p<0,001), l’incidence des lésions du plexus brachial a fortement diminué de façon continue au cours du temps, dans la population « toutes dystocies des épaules » (A : 8,75%, B : 3,16%, C : 1,35%, p<0,001) et dans la population « sans dystocie » (A : 0,06%, B : 0,09%, C : 0,01%, p=0,004). Le protocole a été bien suivi dès la période B et de manière constante entre les périodes B et C. Une EPF clinique a été réalisée pour 80% des patientes, l’obstétricien était présent lors de 80% des accouchements où l’EPF clinique était supérieure ou égale à 3800g, la manœuvre de Mac Roberts a été davantage réalisée en première intention (A : 51,7%, C : 67,4%, p=0,04) et les manœuvres non recommandées ont été deux fois moins souvent décrites (A : 15,5%, C : 8,15%, p=0,13).
Type de document :
Mémoires
Gynécologie et obstétrique. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [39 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01587505
Contributeur : Catherine Liron <>
Soumis le : jeudi 14 septembre 2017 - 12:01:23
Dernière modification le : vendredi 27 octobre 2017 - 01:11:41

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01587505, version 1

Citation

Constance Bommier. La dystocie des épaules. Évaluation de l’efficacité du protocole de prise en charge de la dystocie des épaules à la maternité Robert-Debré . Gynécologie et obstétrique. 2017. 〈dumas-01587505〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

51

Téléchargements de fichiers

30