Place et abord de la problématique tabac dans l’autoformation des internes de médecine générale : analyse de 192 portfolios validés en septembre 2015

Résumé : Introduction : les médecins généralistes sont en première ligne dans la prise en charge de la problématique tabac. A la Faculté de Médecine de Bordeaux, la validation du DES de Médecine Générale est sanctionnée par la rédaction d’un mémoire sous la forme d’un Portfolio (PF), véritable support et reflet de leur autoformation. Chaque PF contient 22 situations cliniques (12 complexes et 10 plus simples) vécues par l’interne de médecine générale (IMG), et pour lesquelles sont développé(s) problématique(s) et argumentaire(s). Le PF donne aussi accès au genre de l’IMG et à son parcours de stage. Objectif principal : on se propose d’étudier l’abord de la problématique tabac à travers l’analyse du PF des internes de médecine générale qui ont validé leur DES en 2015. Objectifs secondaires : étudier l’influence du parcours de stage, du genre de l’IMG sur l’abord de la problématique tabac. Étudier les sources documentaires mobilisées pour faire face à la problématique tabac. Méthodes et résultats : étude descriptive transversale rétrospective des traces d’apprentissage des IMG de l’Université de Bordeaux. 192 PF ont été analysés (pour 134 IMG femmes et 58 IMG hommes), grâce à l’isolement de mots-clés et troncatures en rapport avec la problématique tabac, permettant de décompter les citations et argumentaires autour de la problématique tabac, et ainsi de calculer un taux d’exposition/réceptivité à la problématique tabac et un taux de propension à l’acquisition de compétences autour de la problématique tabac. Pour l’ensemble des PF, le taux d’exposition/réceptivité est de 27%, et le taux de propension à l’acquisition de compétence est de 3,2%. Dans les situations complexes, le taux de dépistage est de 24% et le taux de réactivité est de 63%. Le taux de d’exposition/réceptivité et de propension à l’acquisition de compétence est hétérogène sur l’ensemble des PF, pouvant aller respectivement de 10 à 38% et de 0% à 9% entre le premier et dernier décile. Les lieux de stage aux taux les plus élevés sont : la Médecine Générale en ambulatoire et la Pneumologie. Il n’y a pas de différence significative entre les IMG hommes et femmes. Le sevrage tabagique est le sujet le plus abordé. Les IMG s’appuient principalement sur des sources francophones (80%) avec une confiance première à l’HAS. Cependant les sources sont assez diversifiées, puisque 91% des sources (correspondant à 62% des occurrences), ne sont citées qu’une à 3 fois. Conclusion : dans l’ensemble, les IMG arborent une sensibilité à la problématique tabac dans leur autoformation. Elle se manifeste plus favorablement lors du stage en Médecine Générale. Cependant ce niveau de sensibilité est hétérogène sur l’ensemble des IMG, et donc il doit être amélioré pour que chaque IMG puisse faire face aux enjeux énormes de la problématique tabac. La méthode expérimentale d’analyse des portfolios utilisée ici est reproductible pour d’autres problématiques.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [88 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01593606
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mardi 26 septembre 2017 - 14:54:06
Dernière modification le : vendredi 27 octobre 2017 - 01:15:46
Document(s) archivé(s) le : mercredi 27 décembre 2017 - 13:26:08

Fichier

Med_generale_2017_Andriamahefa...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01593606, version 1

Collections

Citation

Toavina Andriamahefa. Place et abord de la problématique tabac dans l’autoformation des internes de médecine générale : analyse de 192 portfolios validés en septembre 2015. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01593606〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

45

Téléchargements de fichiers

1