Dormir, c’est mourir un peu : angoisses liées à la somnolence en fin de vie

Résumé : M.A., 77 ans, est atteint d’un cancer du rectum avec métastases cutanées. Avant d’arriver sur notre regroupement de lits identifiés en soins palliatifs, il a vécu un épisode de surdosage en morphiniques. À son réveil, il découvre dans sa chambre d’hôpital son costume funéraire. Dès lors, et malgré sa douleur, il refuse le réajustement des traitements antalgiques par peur de s’endormir. À partir de ce récit clinique, je cherche à comprendre comment la somnolence peut devenir un inconfort psychique plus insupportable que la douleur. Pour cela, je m’intéresse aux représentations symboliques sous-jacentes à ce symptôme et au phénomène de surdosage. Mais également aux angoisses s’y rattachant, en particulier l’angoisse de mort et la notion de traumatisme.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [4 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01616135
Contributeur : Nadège Leray <>
Soumis le : vendredi 13 octobre 2017 - 11:05:21
Dernière modification le : mercredi 21 mars 2018 - 18:57:47
Document(s) archivé(s) le : dimanche 14 janvier 2018 - 13:22:30

Fichier

2_MEM_SOINS_PALLIATIFS_2017_DE...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01616135, version 1

Collections

Citation

Émilie Demule. Dormir, c’est mourir un peu : angoisses liées à la somnolence en fin de vie. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01616135〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

139

Téléchargements de fichiers

366