Caractéristiques et facteurs prédictifs d’une réponse majeure lors de test à l’ajmaline ou flécaine chez les patients avec syndrome de Brugada

Résumé : Introduction. Le syndrome de Brugada est une canalopathie cardiaque héréditaire rare associée à un risque de mort subite chez de jeunes adultes. L’importance du diagnostic et de la stratification du risque d’événement cardiaque chez ces patients est primordiale. Le test pharmacologique de provocation par Ajmaline ou Flécaine est la seule méthode diagnostique pour ceux n’ayant pas un aspect ECG typique (de type 1). Certains patients ont une réponse explosive au test avec un élargissement majeur des QRS corrélé au risque de survenue d’arythmie ventriculaire maligne au cours du test. L’objectif de l’étude est de décrire les caractéristiques de ces patients et d’identifier les facteurs de risque d’une telle réponse. Matériel et méthodes. Tous les patients adultes ayant eu un test de provocation positif entre 2000 et 2016 au sein de l’Hôpital cardiologique de Bordeaux ont été inclus. Deux groupes ont été constitués : le groupe B regroupe les patients avec élargissement des QRS >30% au cours du test et le groupe A est constitué de tous les autres tests positifs. Les antécédents, paramètres ECG pré test et per test ont été recueillis ainsi que les résultats des potentiels tardifs ventriculaires, de la stimulation ventriculaire programmée au cours de l’exploration électrophysiologique et de la recherche d’une mutation SCN5A lorsqu’ils ont été réalisés. Résultats. 155 patients ont été inclus : 95 patients (61%) dans le groupe A et 60 patients (39%) dans le groupe B. L’âge moyen est de 46.4 ± 14 ans et 70% sont des hommes. Les patients du groupe B ont des caractéristiques cliniques et paramètres ECG pré test similaires aux autres patients en dehors d’une proportion inférieure de présentation pour antécédent de syncope. Au cours du test, les patients du groupe B ont un élargissement significativement supérieur de l’espace PR par rapport aux autres patients. 2 patients du groupe B ont présenté une arythmie ventriculaire soutenue après l’élargissement majeur des QRS. Le seul facteur prédictif d’une réponse majeure statistiquement significatif en analyse multivariée, est la présence d’une mutation SCN5A. Conclusion. Le génotypage est un enjeu majeur dans la prise en charge des patients Brugada devant la mise en évidence d’un lien entre la présence de la mutation et l’effet pro arythmique supérieur sous bloqueurs du canal sodique. Cette étude bien que limitée par son caractère rétrospectif semble apporter de nouveaux éléments pour cette hypothèse. En pratique, une vigilance accrue lors de la réalisation du test est nécessaire et une éventuelle adaptation du protocole pourrait être discutée chez ces patients si les résultats sont confirmés par d’autres études prospectives.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [110 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01624773
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : jeudi 26 octobre 2017 - 17:01:50
Dernière modification le : samedi 28 octobre 2017 - 01:14:16
Document(s) archivé(s) le : samedi 27 janvier 2018 - 14:45:07

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01624773, version 1

Collections

Citation

Isaure-Marie Suzenne. Caractéristiques et facteurs prédictifs d’une réponse majeure lors de test à l’ajmaline ou flécaine chez les patients avec syndrome de Brugada. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01624773〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

69

Téléchargements de fichiers

56