Analyses échographiques de l'évolution de la masse musculaire et du diaphragme en réanimation

Résumé : Introduction : La neuromyopathie acquise en réanimation est une complication fréquente avec des répercussions sur le sevrage respiratoire et la durée de séjour en réanimation. Elle est diagnostiquée par un score MRC < 48 chez des patients éveillés et coopérants. En réanimation, l’évaluation de la masse musculaire par échographie pourrait permettre un diagnostic plus précoce. La neuromyopathie induit également des dysfonctions diaphragmatiques qui peuvent être diagnostiquées à l’échographie. S’il n’existe pas de traitement curatif, la mobilisation précoce pourrait diminuer son incidence. L’objectif de cette étude est d’évaluer par échographie la fonte musculaire au niveau des quadriceps durant la première semaine de réanimation.
Matériel et méthode : Il s’agit d’une étude prospective, observationnelle, monocentrique, réalisée dans un service de réanimation polyvalente. Les patients ayant un score Apache II > 13 et ventilés plus de 48 h sont inclus de manière consécutive. Nous réalisons des échographies musculaires au niveau des quadriceps à J2, J7 et J14 : la masse musculaire est estimée en mesurant l’aire de section transversale du muscle droit antérieur et vaste intermédiaire. Il y a 3 sites de mesures par quadriceps : proximal, médial et distal. Les patients n’ayant pas eu d’échographie musculaire à J7 sont exclus. Nous réalisons également des échographies diaphragmatiques avec mesure du temps d’excursion diaphragmatique en VSAI, lors de l’épreuve de VSNA et lors de l’extubation. Le score MRC est mesuré à la sortie de réanimation. Les patients sont revus à 6 mois avec mesure du score MRC et du SF36. Le critère de jugement principal est la fonte musculaire la première semaine de réanimation : différence absolue entre les échographies musculaires de J2 et de J7. La réhabilitation était celle effectuée habituellement par les kinésithérapeutes du service avec utilisation de cycloergomètre et d’EMS.
Résultats : 64 patients ont été inclus de septembre 2016 à février 2017 et 55 patients ont pu être analysés. Il existe une fonte musculaire significative des quadriceps de J2 à J7 avec une différence absolue de -0.3 cm en proximal (p = 0.02), de -0.4cm en médial (p = 0.0004) et de -0.1cm en distal (p = 0.015). Il n’y a pas de relation significative entre la fonte musculaire et les techniques de réhabilitation ni avec le score MRC de sortie. Le temps d’excursion diaphragmatique augmente significativement au cours des étapes du sevrage respiratoire.
Conclusions : La fonte musculaire existe de manière précoce, dès J7. L’échographie musculaire du quadriceps fémoral réalisé en position médiale à mi-cuisse en est un bon marqueur pour le diagnostic et le suivi.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [55 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01634969
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : mardi 14 novembre 2017 - 15:42:27
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:46:52
Document(s) archivé(s) le : jeudi 15 février 2018 - 14:20:10

Fichier

2017NICEM103.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01634969, version 1

Citation

Juliette François. Analyses échographiques de l'évolution de la masse musculaire et du diaphragme en réanimation. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01634969〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

33

Téléchargements de fichiers

46