Patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine suivis en néphrologie : caractéristiques de la cohorte bordelaise

Résumé : Introduction : l’épidémiologie de la maladie rénale chez les patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) a été modifiée par l’arrivée des traitements antirétroviraux hautement actifs (TAHA). L’objectif de notre étude est de décrire l’épidémiologie de la maladie rénale puis de dégager les facteurs de mauvais pronostic dans la population bordelaise de patients infectés par le VIH. Patients et méthode : nous avons mené une étude rétrospective monocentrique descriptive de cohorte. Tous les patients porteurs du VIH suivis dans le service de néphrologie au centre hospitalo-universitaire de Bordeaux entre 2007 et 2014 ont été inclus dans l’étude. Les patients ont été classés en 4 groupes en fonction de leur néphropathie. Résultats : 204 patients ont été inclus, 47 dans le groupe “ glomérulopathie isolée ”, 102 dans le groupe “ tubulopathie isolée ”, 20 dans le groupe “ atteinte mixte ” et 35 dans le groupe “ absence de néphropathie organique ”. La néphropathie associée au VIH (HIVAN) et la néphropathie à complexe immun (HIVICD) ne représentaient que 11,9 % des diagnostics. Les atteintes tubulaires étaient principalement représentées par le syndrome de Fanconi (55,7 %). En analyse univariée, les patients atteints de glomérulopathie avaient un moins bon pronostic rénal et vital par rapport au groupe “ absence de néphropathie ” (HR = 2,36 ; IC95 = 1,04-5,37) après 45 mois de suivi médian. Cette différence n’était plus significative en analyse multivariée. Les facteurs de mauvais pronostic étaient l’âge (HR : 1,06 par année supplémentaire ; IC95 1.01 – 1.11 ; p=0.009) et la protéinurie (HR : 1.41 par gramme de protéinurie supplémentaire ; IC95 : 1.08 – 1.85 ; p=0.01). Conclusion : nous avons décrit l’épidémiologie de la maladie rénale dans une cohorte de patients infectés par le VIH et suivis en néphrologie. Hormis les atteintes tubulaires iatrogènes, l’épidémiologie de la maladie rénale est proche de celle de la population générale.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [148 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01651147
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mardi 28 novembre 2017 - 17:03:27
Dernière modification le : samedi 9 décembre 2017 - 01:16:55

Fichier

 Accès restreint
Fichier visible le : 2018-11-01

Connectez-vous pour demander l'accès au fichier

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01651147, version 1

Collections

Citation

Simon Mucha. Patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine suivis en néphrologie : caractéristiques de la cohorte bordelaise. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01651147〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

38