Critères du diagnostic étiologique des Pneumopathies Aiguës Communautaires (PAC) et antibiothérapie probabiliste : analyse rétrospective de PAC hospitalisées au Centre Hospitalier Général de Dax entre 2013 et 2016, pondération statistique et pertinence de critères cliniques et paracliniques simples pour l'orientation thérapeutique initiale

Résumé : Introduction : la pneumopathie aiguë communautaire (PAC) est une pathologie fréquente et potentiellement grave. Son diagnostic étiologique, suspecté sur la base de critères cliniques, biologiques et radiologiques, associé à une antibiothérapie probabiliste rapide et adaptée permettent de diminuer sa mortalité, son coût et de réduire l’émergence de souches bactériennes résistantes. Objectif : démontrer la supériorité statistique de certains critères cliniques et/ou paracliniques dans l'orientation étiologique de PAC hospitalisées afin d’aider la prescription antibiotique probabiliste initiale. Matériel et méthode : étude rétrospective de PAC documentées chez des adultes hospitalisés au Centre Hospitalier Général (CHG) de Dax entre janvier 2013 et décembre 2016. Nous avons élaboré une liste de critères à évaluer et pour chaque critère nous avons calculé sa valeur prédictive positive (VPP), sa valeur prédictive négative (VPN), sa sensibilité (Se) et sa spécificité (Spe). Résultats : sur 104 patients inclus, aucun des critères analysés n’est totalement discriminant dans l’étiologie d’une PAC. Mais, la présence d’un début brutal (Spe 97%, VPP 93%), d’expectorations purulentes et d’une hyperleucocytose (Spe 97%, VPP 88%) ou d’un début brutal et d’expectorations purulentes (Spe 100%, VPP 100%), semblent orienter vers un pneumocoque. La présence de troubles digestifs (Spe 91%, VPP 81%), ou d’arthromyalgies (Spe 97%, VPP 94%), ou de céphalées (Spe 100%, VPP 100%), ou de troubles digestifs et d’arthromyalgies (Spe 100%, VPP 100%), ou de frissons et d’une cytolyse (Spe 97%, VPP 90%), ou de frissons, d’une cytolyse et d’arthromyalgies (Spe 100%, VPP 100%), semblent orienter vers un germe intracellulaire. Conclusion : certains critères cliniques et/ou paracliniques seuls ou associés semblent être plus discriminants que d’autres dans l’orientation étiologique d’une PAC chez des patients adultes hospitalisés. Un complément d’étude serait nécessaire pour étayer ces hypothèses.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [81 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01663186
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mercredi 13 décembre 2017 - 18:49:13
Dernière modification le : mercredi 20 décembre 2017 - 01:20:39

Fichier

Med_generale_2017_Lagarde.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01663186, version 1

Collections

Citation

Marie Lagarde. Critères du diagnostic étiologique des Pneumopathies Aiguës Communautaires (PAC) et antibiothérapie probabiliste : analyse rétrospective de PAC hospitalisées au Centre Hospitalier Général de Dax entre 2013 et 2016, pondération statistique et pertinence de critères cliniques et paracliniques simples pour l'orientation thérapeutique initiale. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01663186〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

46

Téléchargements de fichiers

147