Évaluation du dosage sanguin de la galectine 3 dans le bilan pré opératoire des nodules thyroïdiens

Résumé : Les nodules thyroïdiens, isolés ou formant des goitres multihétéronodulaires, sont des lésions dystrophiques de la thyroïde. Leur prévalence est importante dans la population, cliniquement palpables dans environ 5% des cas, on retrouve une prévalence allant jusqu'à 50% dans certaines séries échographiques. La nature histologique d'un nodule thyroïdien décrit un large spectre allant d'une simple hyperplasie au carcinome.
Aujourd'hui en France, environ 8600 nouveaux cas par an de cancers thyroïdiens sont détectés. L'enjeu de la prise en charge des nodules thyroïdiens est donc de détecter précocement ces cancers et d'effectuer une exérèse chirurgicale par thyroïdectomie. Malgré les progrès de l'échographie et de la cytoponction des nodules thyroïdiens, un grand nombre des nodules opérés pour suspicion de malignité sont en définitive bénins après analyse histologique de la pièce opératoire.
Récemment, l'étude des caractéristiques moléculaires du cancer thyroïdien a permis de constater que la protéine Galectine-3 (Gal-3) était un marqueur pour le diagnostic de cancer différencié de la thyroïde.
L'objectif de cette étude est donc de déterminer si le taux sanguin de Gal-3 est prédictif de la nature cancéreuse d'un nodule thyroïdien.
Matériel et méthodes :
Nous avons réalisé une étude prospective multicentrique incluant les patients opérés pour un nodule thyroïdien suspect entre 2012 et 2016 au sein du service ORL du CHU de Rouen et du service ORL du centre Henri Becquerel de Rouen. Le critère de jugement principal était le taux plasmatique discriminant de Gal-3 calculé à partir de la courbe ROC entre les patients ayant un nodule bénin et ceux ayant un nodule malin.
Résultats :
Un total de 205 tumeurs (dont 59 tumeurs malignes) et 192 échantillons sanguins ont pu être analysés. Le taux sanguin moyen dans le groupe tumeur maligne était de 10,0 ng/mL contre 9,3 ng/mL pour le groupe tumeur bénigne. Il n'a pas été mis en évidence de différence significative entre ces deux valeurs. Avec le seuil de 9,2 ng/mL établi pour la courbe ROC on obtenait une aire sous la courbe de 55,8% pour un p = 0,2283 ; ce seuil n'est donc pas discriminant entre les groupes tumeur bénigne et tumeur maligne.
Conclusion :
Le taux sanguin de protéine Gal-3 n'est pas un bon marqueur pour estimer la nature maligne d'un nodule thyroïdien. En revanche, des études récentes montrent un intérêt certain pour Gal-3 quand on l'utilise comme marqueur sur le matériel obtenu lors des cytoponctions de nodules thyroïdiens.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [140 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01665019
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : vendredi 15 décembre 2017 - 14:25:51
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34

Fichier

Crampon Frédéric.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01665019, version 1

Citation

Frédéric Crampon. Évaluation du dosage sanguin de la galectine 3 dans le bilan pré opératoire des nodules thyroïdiens. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01665019〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

44

Téléchargements de fichiers

7