Jean Marie Normand : un militant breton pendant la grande guerre

Martin Joseph 1, 2
2 CRBC Rennes - Centre de recherche bretonne et celtique
UR2 - Université de Rennes 2 : EA 4451, CRBC - Centre de recherche bretonne et celtique
Résumé : Yann Mari Normand a écrit ses poèmes en breton au front pendant la guerre de 14-18. Il était artilleur, Maréchal des Logis. Ses poèmes ont été publiés régulièrement entre 1917 et 1919 dans la revue bretonne Kroaz Ar Vretoned, dont le directeur est alors François Vallée. Ils expriment son amour de la Bretagne sa patrie, de la langue bretonne, de ses coutumes et de sa foi. Il est dans le mouvement Feiz ha Breizh, Foi et Bretagne. Sa poésie alterne les récits où Yann Mari décrit les situations dans lesquelles il se trouve et les sonnets dans lesquels il exprime ses impressions et sentiments.
Nombre de Bretons trouvent la mort pendant la Grande Guerre, et il a conscience que cela sera une perte irrémédiable pour la Bretagne et sa langue, le breton. Défenseur de la langue bretonne à laquelle il est très attaché il est dans l’Emsav, le mouvement militant breton . Il utilise le mot « emsav » dans l’un de ses poèmes. Il demande à tous les Bretons d’apprendre, de parler et de transmettre la langue bretonne. Républicain, il attend des élus qu’ils votent des lois pour garantir à la Bretagne les droits à sa civilisation, ses coutumes et sa langue, juste contrepartie des sacrifices des Bretons pendant la Grande Guerre pour défendre la France. Il souhaite une plus grande autonomie pour la région Bretagne.
La guerre est omniprésente dans ses poèmes. La force des convictions du paysan breton qu’il est lui permet de garder espoir dans les pires moments. Ses poèmes portent ses convictions bretonnes et religieuses mais il aborde aussi à plusieurs reprises le sort et la place des femmes, de la famille, de la vie au front, de la vie à la campagne. Même s’il souffre de la cruauté de la guerre, il fait preuve de courage. Il espère toujours qu’elle va finir bientôt. Sa batterie de canons aura l’occasion de tirer sur « La Grosse Bertha » , canon qui terrorisait Paris.
Complete list of metadatas

Cited literature [22 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01667912
Contributor : Ufr Langues Rennes 2 <>
Submitted on : Tuesday, December 19, 2017 - 4:27:05 PM
Last modification on : Thursday, October 3, 2019 - 3:46:02 PM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01667912, version 1

Citation

Martin Joseph. Jean Marie Normand : un militant breton pendant la grande guerre. Littératures. 2017. ⟨dumas-01667912⟩

Share

Metrics

Record views

358

Files downloads

299