Ce que « casseurs » veut dire : la figure de l'ennemi dans le discours politique - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2017

Ce que « casseurs » veut dire : la figure de l'ennemi dans le discours politique

Abstract

This study presents a synchronic and diachronic analysis of the lexeme "casseurs" (a French term meaning "breakers", used colloquially to describe rioters), assessing its usage during the social protests against the French "labour law" reforms. While the diachronic part of this essay draws on the archives of the newspaper "Le Monde" to understand the genesis of the term, the synchronic analysis draws on a corpus comprising speeches held by members of the government throughout different media between March 1st and September 30th 2016 which addressed the violence at the protests. By comparing "casseurs" with other lexemes associated with the resort to violence, the author demonstrates that "casseurs" can be considered to be the prototype of the category "violent protest", since it comprises all of the semes which arose from this corpus, and it also bears all of the characteristics proper to such a prototype (particularly in cognitive and frequential terms) The use of prototypical term aims to designate political enemies. By analyzing speeches and semantics, this article demonstrates the desire of the political sphere to build a consensus based on Republican values in order to resist an internal enemy.
Cette étude, s’appuyant sur le contexte du mouvement social contre la « Loi travail », est une analyse à la fois synchronique et diachronique du lexème « casseurs » utilisé dans le cadre conflictuel des manifestations de rue. Alors que la partie diachronique de ce travail s’appuie sur les archives du journal Le Monde pour comprendre la genèse de ce terme, l’analyse en synchronie s’appuie sur un corpus constitué de discours donnés dans différents médias entre le 1er mars et le 30 septembre 2016 par les membres du gouvernement et dont l’objet du discours est la violence lors des manifestations. En comparant « casseurs » à d’autres lexèmes pouvant être associés à l’utilisation de la violence, l’auteur démontre que « casseurs » est bien le prototype de la catégorie « manifestants violents » puisqu’il rassemble tous les sèmes dégagés grâce au corpus ainsi que les caractéristiques propres au prototype (notamment en terme cognitif et fréquentiel). L’utilisation de cette figure prototypique vise la désignation des ennemis politiques. Se situant à l’interface de l’analyse du discours et de la sémantique, ce présent article démontre la volonté du monde politique de construire un consensus autour des valeurs républicaines pour s’opposer à un ennemi intérieur.
Fichier principal
Vignette du fichier
Memoire-2017-ALC-CHARTIER_Pierre.pdf (865.16 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-01697017 , version 1 (30-01-2018)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01697017 , version 1

Cite

Pierre Chartier. Ce que « casseurs » veut dire : la figure de l'ennemi dans le discours politique. Linguistique. 2017. ⟨dumas-01697017⟩
621 View
696 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More