Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation du test au CINACALCET dans le diagnostic de l'hyperparathyroïdie primaire

Résumé : L’hyperparathyroïdie primaire est une endocrinopathie fréquente, définie par une sécrétion autonome de PTH en rapport avec une lésion initiale parathyroïdienne. Bien que pouvant se manifester cliniquement par la présence de lithiase rénale, d’ostéporose ou encore par une atteinte cardiovasculaire, le diagnostic est biologique et retrouve le plus fréquemment une hypercalcémie associée à un taux de PTH augmenté. Cependant il est maintenant connu qu’il existe des formes d’hyperparathyroïdie de diagnostic plus difficile de présentation normocalcémique ou encore sans élévation de la PTH. Dans ce cas, on peut proposer comme outil diagnostic un test de freination de la PTH à l’aide d’une épreuve de charge calcique, dont plusieurs protocoles ont été proposés et étudiés. Il a été récemment proposé un protocole de test utilisant le CINACALCET, calcimimétique ayant l’AMM dans le traitement de cette pathologie, afin de cibler les patients atteints d’hyperparathyroïdie primaire. L’objectif de cette étude est d’évaluer le test au Cinacalcet, test de charge calcique oral, comme outil diagnostic de l’hyperparathyroïdie primaire chez des patients présentant une anomalie du bilan phosphocalcique avec suspicion d’hyperparathyroïdie primaire.
Méthodes :
Une étude rétrospective et observationnelle a évalué l’ensemble des résultats des tests au CINACALCET réalisés dans le service d’endocrinologie, diabétologie et maladies métaboliques de janvier 2015 à fin octobre 2017. Chaque patient a donc reçu une dose de 60mg de CINACALCET et le taux de PTH était contrôlé à 60 minutes de la prise. Les patients ont initialement été séparé en 2 groupes : ceux dont le bilan initial était en faveur d’une hyperparathyroïdie primaire et ceux dont le bilan biologique ne permettait pas de conclure, afin de comparer les résultats du test avec le gold standard actuel : le bilan biologique (Calcémie et taux de PTH).
Résultats :
58 patients ont été inclus dont 42 ont présenté à un moment un bilan biologique en faveur d’une hyperparathyroïdie primaire. Pour les 16 autres patients, les dosages biologiques standards ne permettaient pas de conclure. La mesure de la sensibilité de notre test a été évaluée aux alentours de 95% alors que la spécificité est en revanche médiocre à 44.4%. Cependant, on constate que la réalisation du test a permis de diagnostiquer une hyperparathyroïdie primaire chez 31% des patients ayant des dosages initiaux ne permettant pas de conclure.
Conclusion :
Dans notre étude, l’utilisation d’un test de freination par la prise d’un calcimimétique a permis de dépister certains patients atteints d’hyperparathyroïdie primaire de forme non typique. Il parait pertinent d’approfondir notre travail par la réalisation d’études complémentaires afin d’affiner les paramètres de validité du test.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [81 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01801173
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Monday, May 28, 2018 - 11:28:01 AM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:02 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, August 29, 2018 - 1:18:22 PM

File

Sevin Allouet Pauline.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01801173, version 1

Citation

Pauline Sevin-Allouet. Évaluation du test au CINACALCET dans le diagnostic de l'hyperparathyroïdie primaire. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-01801173⟩

Share

Metrics

Record views

133

Files downloads

133