Place de l'ONCO-TESE dans la prise en charge de la préservation de la fertilité masculine avant traitement du cancer

Résumé : La préservation de la fertilité est indispensable avant tout traitement d'un cancer, en particulier chez les hommes jeunes. En cas d'échec à la conservation de spermatozoïdes éjaculés, un prélèvement chirurgical de tissu testiculaire est toujours possible dans le cadre d'une Onco-TESE (Oncological Testicular Sperm Extraction) afin d'isoler des spermatozoïdes testiculaires en vue de leur conservation. Nous rapportons notre expérience de l'Onco-TESE au sein du centre d'Assistance Médicale à la Procréation (AMP) du CHU de Rouen Normandie.
Matériel :
Étude rétrospective incluant l'ensemble des hommes pubères avant tout traitement pour un cancer (orchidectomie, chimiothérapie, radiothérapie ou chirurgie pouvant altérer l'éjaculation) et ayant bénéficié d'une Onco-TESE au sein du centre d'AMP du CHU Rouen Normandie de 1996 à 2017. Le poids des fragments, la présence de spermatozoïdes, de spermatogonies, de spermatocytes et de spermatides, le pourcentage de spermatozoïdes mobiles avant et après congélation et la réalisation ou non d'un test de mobilité ont été analysés. Un fragment biopsique testiculaire était systématiquement adressé au Laboratoire d'Anatomo-pathologie pour réaliser une analyse histologique et une cytométrie de flux. Des tests statistiques (Fisher et Khi-2) ont été effectués à l'aide du logiciel SPSS 20 (SPSS, Chicago, IL) afin de comparer le groupe Onco-TESE positive et le groupe Onco-TESE négative. Pour chaque prélèvement positif, des paillettes ont été conservées au CECOS. L'ensemble des patients vivants ont été recontactés par téléphone et par courrier pour connaître leur projet parental, leur statut carcinologique et donner leur ressenti sur l'Onco-TESE.
Résultats :
42 patients ont bénéficié d'une Onco-TESE entre 1996 et 2017 (59,5% pour altération du spermogramme et 40,5% pour échec de recueil). L'âge moyen était de 27 (±6,9) ans. Le cancer sous-jacent était : tumeur du testicule 64,3%, hémopathies malignes 19,1%, sarcomes osseux 7,1%, autres 9,5%. Le délai médian entre la proposition et l'intervention était de 5,6 (±3,4) jours. Pour 73,8% des patients la biopsie était associée à un geste nécessaire pour le traitement du cancer. 16 patients ont eu un prélèvement bilatéral. La durée moyenne d'hospitalisation était de 3,6 (±3,8) jours et 1 patient a présenté une complication Clavien III. Le taux de biopsies positives était de 64,3%. Le nombre moyen de paillettes conservées par patient était de 16,4 (±12,5). Le taux d'utilisation des paillettes était de 14,8%.
Conclusion :
À notre connaissance, cette série est la plus importante rapportée sur ce sujet. Nos résultats semblent confirmer que l'Onco-TESE est une solution efficace pour préserver la fertilité chez les hommes jeunes atteints de cancer en cas d'échec au recueil de sperme ou d'altération majeure du spermogramme. C'est une technique dont la faisabilité en urgence est envisageable sans retarder la prise en charge thérapeutique du cancer et avec une bonne acceptabilité par les patients.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [55 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01926158
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Monday, November 19, 2018 - 9:31:14 AM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:01 AM
Long-term archiving on : Wednesday, February 20, 2019 - 1:04:08 PM

File

Giwerc Anthony.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01926158, version 1

Citation

Anthony Giwerc. Place de l'ONCO-TESE dans la prise en charge de la préservation de la fertilité masculine avant traitement du cancer. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-01926158⟩

Share

Metrics

Record views

33

Files downloads

36