Intérêt du groupe de médiation thérapeutique par le jeu de rôle dans les pathologies entravant le processus adolescent : cas d'une adolescente de 14 ans présentant une problématique de deuil

Résumé : Introduction : dans le modèle développemental, l'adolescence est théorisée comme un second processus de séparation-individuation menant à la subjectivation. L'une des clés de voûte de ce développement est la mise en place de la pensée formelle. Certains adolescents inhibent leur pensée et donc leur processus adolescent. Les médiations constituent une approche thérapeutique indiquée chez les adolescents inhibés psychiquement et socialement. Le jeu de rôle (JDR) appartient à la dramathérapie. Empiriquement, la médiation thérapeutique par le JDR améliore l'état de santé psychique des adolescents et les accompagne dans leur processus adolescent. Nous nous sommes donc intéressés aux leviers thérapeutiques de cette médiation et à la manière dont elle pouvait les accompagner dans leur processus adolescent. Matériel et méthodes : afin de répondre à ces interrogations, nous nous sommes intéressés au cas clinique d'Alix, adolescente de 14 ans, qui est entravée dans son processus adolescent suite au décès de son père. En plus d'une problématique de deuil, Alix présente des symptômes de dépression, avec isolement social et angoisse de séparation. Nous avons donc observé l’évolution d'Alix pendant l’année de médiation JDR, et tenté de mettre en évidence les différents leviers qui ont pu l'aider dans son second processus de séparation-individuation, tant sur le plan du cadre institutionnel, du concept de médiation thérapeutique, que de l’apport spécifique du jeu de rôle et de la dramathérapie. Résultats : au travers du cas clinique d'Alix, nous avons pu mettre en évidence en quoi ses différents troubles impliquaient des entraves à son processus adolescent et comment la médiation thérapeutique par le JDR l'a aidée à le relancer. Nous avons observé une évolution clinique positive chez Alix avec une diminution de la symptomatologie dépressive par une prise de plaisir et une remobilisation psycho-corporelle. Le masque du personnage, protecteur et libérateur, a permis une ouverture aux autres permettant un investissement des pairs et un retour à la scolarité. Enfin, en rejouant ses problématiques de deuil et d'angoisse de séparation dans le JDR, Alix a pu les déjouer et les dépasser. Discussion : la médiation thérapeutique par le JDR permet de travailler les différents aspects du processus adolescent : le rapport à soi par la prise de plaisir psycho-corporel, le rapport entre soi et ses pairs par le développement de l'(inter-) subjectivité, et le rapport entre soi et ses parents en rejouant les vicissitudes de l'attachement. Le second processus de séparation-individuation a pû être travaillé grâce l'ensemble du dispositif de soin : le cadre thérapeutique pensé comme un espace transitionnel, la médiation groupale, la dramathérapie et le JDR ludique. Conclusion : la médiation thérapeutique par le JDR permet de remettre en marche le processus adolescent en travaillant le second processus de séparation-individuation.
Complete list of metadatas

Cited literature [89 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01935408
Contributor : Sabine Longuein <>
Submitted on : Monday, November 26, 2018 - 4:21:27 PM
Last modification on : Wednesday, February 27, 2019 - 10:04:53 PM
Long-term archiving on : Wednesday, February 27, 2019 - 2:42:34 PM

File

Simmonds Julia. Thèse d'exerc...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01935408, version 1

Collections

Citation

Julia Simmonds. Intérêt du groupe de médiation thérapeutique par le jeu de rôle dans les pathologies entravant le processus adolescent : cas d'une adolescente de 14 ans présentant une problématique de deuil. Psychiatrie et santé mentale. 2017. ⟨dumas-01935408⟩

Share

Metrics

Record views

18

Files downloads

70