Évaluation de la prise en charge du traumatisme crânien léger chez la personne de plus de 75 ans aux urgences de Salon de Provence et dans les EHPAD du pays salonnais sur l'année 2016

Résumé : Introduction : le traumatisme crânien léger (TCL) chez la personne âgée représente un motif de consultation très fréquent au sein des services d’urgence ainsi que dans les cabinets de médecine générale. En France, son incidence est estimée entre 150 et 300 pour 100 000 habitants. L’objectif principal de notre travail est de décrire les pratiques professionnelles au sein des urgences de Salon-de-Provence et dans les EHPAD du pays salonnais concernant la prise en charge du TCL chez la personne âgée de plus de 75 ans afin d’évaluer le respect des recommandations établies. Matériel et Méthodes : étude rétrospective descriptive et secondairement analytique sur l’année 2016 concernant les patients adressés pour traumatisme crânien léger au Service d’Accueil des Urgences de Salon-de-Provence. Élaboration d’un questionnaire à l’intention des médecins travaillant dans les Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD). Résultats : sur les 131 patients ont été inclus aux urgences (48 hommes soit 36,6% et 83 femmes soit 63,4%) d’une moyenne d’âge est de 85 ans, 110 scanners ont été réalisés et 72,7% d’entre eux ne retrouvaient pas de lésion cérébrale. L’ensemble des patients ont été classés en fonction du risque de lésion infra-crânienne (LIC): 33,6% des patients étaient à très haut risque, 43,5% à haut risque et 22,9% à bas risque de LIC. Les résultats montrent un défaut de prise en charge dans 39,7% des cas, un excès de prise en charge dans 30,5% des cas et un respect des recommandations à hauteur de 29,8%. Le délai de réalisation du scanner cérébral n’est souvent pas respecté. Cependant, concernant l’hospitalisation en UHCD pour la surveillance post-TCL, les résultats sont plutôt satisfaisants avec 87,8% de bonne conduite. Secondairement, sur les 30 questionnaires obtenus auprès des médecins d’EHPAD, 53,3% reconnaissent la nécessité d’une imagerie cérébrale à partir de 3 critères de risque de LIC et adressent systématiquement leurs patients aux urgences. Le manque de communication entre les différentes équipes demeure un problème majeur. Conclusion : malgré la connaissance des facteurs de risque de LIC chez la majorité des praticiens, des améliorations restent à faire quand à l’intérêt de prescription du scanner cérébral et de son délai de réalisation selon les recommandations. Nous proposons alors l’élaboration d’un protocole commun afin d’harmoniser la prise en charge des traumatisés crâniens.
Complete list of metadatas

Cited literature [70 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01937871
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, November 28, 2018 - 12:13:42 PM
Last modification on : Thursday, April 18, 2019 - 11:35:26 PM

File

THESE DIAS MOREIRA ok 06-04-20...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01937871, version 1

Collections

Citation

Elodie Dias Moreira. Évaluation de la prise en charge du traumatisme crânien léger chez la personne de plus de 75 ans aux urgences de Salon de Provence et dans les EHPAD du pays salonnais sur l'année 2016. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-01937871⟩

Share

Metrics

Record views

23

Files downloads

321