Évaluation des taux sanguins en vitamine D chez des femmes présentant un diabète gestationnel, en regard des recommandations françaises actuelles de supplémentation, et conséquences de ce statut vitaminique sur l'équilibre glycémique des patientes et les complications fœto-maternelles

Résumé : Introduction : les recommandations françaises actuelles sur la supplémentation en vitamine D durant la grossesse préconisent la prise d’une ampoule de 100 000UI de vitamine D au début du 7ème mois de grossesse. L’objectif principal de notre étude était de faire l’état des lieux du statut en vitamine D en regard des recommandations actuelles de supplémentation dans notre population à risque. Population et méthodes : il s’agit d’une étude rétrospective monocentrique dans la maternité de la Conception, Marseille. Ont été inclues toutes les patientes avec un diabète gestationnel et présentant au moins un facteur de risque d’avoir une hypovitaminose D, de par la saison, le phototype ou l’habitude vestimentaire. Le critère de jugement principal à savoir le statut vitaminique de ces patientes un mois après la prise de l’ampoule de vitamine D au début du 7ème mois de grossesse était par la suite évalué rétrospectivement. Résultats : 59 patientes ont été incluses dans l’étude sur deux saisons. Le taux moyen de vitamine D à 1 mois était de 61.5 nmol/L (± 24.25). Nous n’avons pas retrouvé de carence sévère en vitamine D (taux < 25 nmol/L) mais seulement 17 patientes (30%) avaient un taux suffisant > 75 nmol/L, 35% présentaient un taux insuffisant (50-75 nmol/L) et les 35% restant une carence modérée (25-49 nmol/L). Nous n’avons pas mis en évidence de différence significative en termes de conséquence sur l’équilibre glycémique des patientes, ni sur les complications materno-fœtales, hormis un nombre d’accouchement déclenchés plus important chez les femmes sans hypovitaminose D. Conclusion : notre étude retrouve une forte prévalence d’insuffisances en vitamine D sans carence sévère. Les apports recommandés durant la grossesse sont inadéquats pour maintenir des taux suffisants en vitamine D dans les populations à risque. Nos résultats sont en accord avec les données de la littérature et suggèrent la réalisation d’un dosage en routine des femmes enceintes présentant au minimum un facteur de risque de carence en début et au milieu de la grossesse afin de pouvoir traiter toute éventuelle carence.
Complete list of metadatas

Cited literature [28 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01938351
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, November 28, 2018 - 3:52:20 PM
Last modification on : Thursday, April 18, 2019 - 11:35:26 PM

File

THESE COMPLETE BEYNIER 13-04-2...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01938351, version 1

Collections

Citation

Pauline Beynier. Évaluation des taux sanguins en vitamine D chez des femmes présentant un diabète gestationnel, en regard des recommandations françaises actuelles de supplémentation, et conséquences de ce statut vitaminique sur l'équilibre glycémique des patientes et les complications fœto-maternelles. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-01938351⟩

Share

Metrics

Record views

24

Files downloads

31