Intérêt de la CRP en complément de l’examen clinique dans la détection des bactériémies des patients suspects de sepsis admis aux urgences

Résumé : Le dépistage précoce du sepsis, pathologie lourde de morbimortalité, représente un défi pour les cliniciens dans les services d’urgences. À ce titre, le dosage de la CRP, biomarqueur de l’inflammation se généralise de plus en plus en pratique quotidienne. Objectif : Déterminer si le dosage de la CRP est utile pour le diagnostic des bactériémies aux urgences, par rapport à l’examen clinique. Méthode : Une étude rétrospective a été conduite dans le service des urgences du CHU de Nice durant l’année 2016. Tous les patients ayant bénéficié d’un dosage de CRP et d’hémocultures ont été inclus. Le recueil de données concernait les constantes vitales d’accueil (fréquence cardiaque, fréquence respiratoire, pression artérielle moyenne, oxygénorequérance, score de Glasgow, température), la présence ou non d’un point d’appel clinique infectieux, les données biologiques (plaquettes, globules blancs, créatinine, bilirubine). Un modèle clinique (incluant les constantes vitales et les données de l’examen physique) a été construit par le calcul de probabilité et l’adjonction ou non de la CRP à ce modèle a permis de connaître l’apport de la CRP à la clinique pour dépister des patients bactériémiques par comparaison des surfaces sous les courbes ROC. Résultat : Après exclusion des données manquantes, 3376 patients ont été inclus dans l’analyse, dont 3216 hémocultures négatives pour 160 hémocultures positives. Chaque constante vitale était significativement liée à la survenue d’hémocultures positives (p < 0.001) sauf l’oxygénorequérance. Le risque d’occurrence de bactériémie était deux fois supérieur pour toutes les constantes vitales, sauf pour la fréquence cardiaque, qui était de trois. La différence entre les deux courbes ROC (clinique /clinique et CRP) était significative en faveur du modèle incluant la clinique et la CRP (p = 0,001). Les aires sous la courbe du modèle clinique et du modèle clinique + CRP étaient respectivement de 0,72 IC 95% [0,70-0,74], et 0,76 IC 95 % [0,75-0,78]. Conclusion : L’apport de la CRP est significatif en complément de l’examen clinique dans la détection des bactériémies, sans pour autant atteindre des performances suffisantes pour confirmer ou infirmer une septicémie. Il y aurait un intérêt à la réalisation d’une étude prospective pour développer un modèle clinique pour lequel l’adjonction de la CRP serait utile, ceci afin d’éviter d’en généraliser son dosage.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [40 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01985134
Contributor : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Submitted on : Wednesday, January 23, 2019 - 2:26:27 PM
Last modification on : Thursday, January 24, 2019 - 1:22:48 AM
Long-term archiving on : Wednesday, April 24, 2019 - 12:40:25 PM

File

2017NICEM146.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01985134, version 1

Citation

Lyse Denimal. Intérêt de la CRP en complément de l’examen clinique dans la détection des bactériémies des patients suspects de sepsis admis aux urgences. Médecine humaine et pathologie. 2017. ⟨dumas-01985134⟩

Share

Metrics

Record views

41

Files downloads

800