Intérêt de la nouvelle génération de la cytométrie de flux en médecine d'urgences : exemple de la détection des syndromes infectieux

Résumé : Introduction : le triage et la prise en charge d’un syndrome fébrile aux urgences pose à l’heure actuelle de nombreuses difficultés aux cliniciens quant à la distinction entre une étiologie bactérienne ou virale. Deux nouveaux biomarqueurs, le CD64 pour l’étiologie bactérienne et le CD169 pour l’étiologie virale devrait permettre une meilleure discrimination diagnostique. Matériel et méthode : nous avons réalisé une étude rétrospective monocentrique incluant les patients admis au service des Urgences Adultes de la Timone à Marseille sur cinq jours répartis sur l’année 2017 (le 25 mars, le 05 mai, les 4, 5 et 6 octobre). Puis nous avons analysé les dossiers informatisés des patients avec logiciel Axigate pour classer les patients en quartes groupes différents grâce à l’observation clinique et les données paracliniques (biologie, imagerie.) : non infectés, infectés bactériens, infectés viral, infecté mais d’étiologie indéterminée. L’objectif est de comparer les résultats des deux nouveaux biomarqueurs au gold standard qu’est la CRP grâce à une analyse de sang par cytométrie de flux en 15 minutes seulement. Résultats : sur la période de cinq jours étudiés,139 patients ont été inclus, 40 (29%) ont eu un diagnostic final d’infection bactérienne, 7 (5%) d’infection virale, 3 patients se retrouvant avec une co-infection. L’étiologie infectieuse est restée indéterminée pour 4 patients. Les 91 patients restants n’avaient pas d’infection. L’analyse du CD169 et du CD64 ensemble retrouve pour les infections bactériennes une sensibilité relativement proche de celle de la CRP (92,5 vs93,18) mais pour les infections virales les deux biomarqueurs sont plus sensibles que la CRP (92,5 vs 85,7). La spécificité des deux biomarqueurs et cependant moins bonne que la CRP pour les deux types d’infections bactérienne (48,3 vs 85) et virale (48,3 vs 73,8). Conclusion : ces deux nouveaux biomarqueurs présentent une réelle alternative pour le futur dans la démarche diagnostique des infection bactérienne et virale aux urgences du fait de leur très bonne sensibilité et spécificité mais aussi de l’extrême rapidité de la méthode par cytométrie de flux.
Complete list of metadatas

Cited literature [59 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02081084
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, March 27, 2019 - 11:38:12 AM
Last modification on : Thursday, April 18, 2019 - 11:35:27 PM
Long-term archiving on : Friday, June 28, 2019 - 1:38:38 PM

File

These fin PDF Ahriz, Soliveres...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02081084, version 1

Collections

Citation

Dalia Ahriz, Thomas Soliveres. Intérêt de la nouvelle génération de la cytométrie de flux en médecine d'urgences : exemple de la détection des syndromes infectieux. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02081084⟩

Share

Metrics

Record views

13

Files downloads

27