Rentabilité diagnostique de la TEP-scanner dans la prise en charge des syndromes inflammatoires d’origine indéterminée dans le service de médecine interne du CHU d’Amiens

Résumé : Le syndrome inflammatoire d’origine indéterminée (SOI) est une préoccupation fréquente en médecine interne. L'objectif était d'étudier la rentabilité diagnostique de la TEP/CT pour l'exploration d'un SOI dans un service de médecine interne. Nous avons réalisé une étude de cohorte rétrospective dans le service de médecine interne du CHU d’Amiens chez les patients pour lesquels il avait été réalisé une TEP/CT, entre Octobre 2004 et Avril 2017. Les patients étaient inclus si la TEP/CT avait été prescrite pour l'exploration d'un SOI. Les patients étaient classés selon l’apport de la TEP/CT au diagnostic de leur SOI : l'examen a fait le diagnostic, l'examen a participé au diagnostic (en ciblant une zone à biopsier ou alimentant de façon pertinente l'argumentation diagnostique), l'examen a été négatif ou l'examen a fait errer le diagnostic avec un faux positif. Sur les 763 patients ayant bénéficié d’une TEP/CT, 144 ont été inclus dans l’étude. L'âge médian était de 67.7 ans [IQR 55.8-75.8], avec 56% d’hommes. Les diagnostics retrouvés à la fin de la prise en charge étaient variés : 13.2% de maladies infectieuses, 33% de maladies inflammatoires non infectieuses, 16% de maladies tumorales, et 8.3% d'autres pathologies. Cependant 29.2 % des états inflammatoires restaient inexpliqués à l'issue de l'hospitalisation initiale, avec une évolution ensuite favorable dans la moitié des cas. La fièvre était présente dans 43% des cas, et l'altération de l'état général dans 40 %. Avant la prescription de la TEP/CT : 81% des patients avaient eu un scanner thoraco-abdominal, 30% une coloscopie, 43% une échographie cardiaque, 27% une biopsie de moelle osseuse, 27% une biopsie artérielle temporale et 15% un bilan dentaire. Sur les 144 patients ayant eu leur TEP/CT pour explorer le SOI : l'examen a fait le diagnostic à lui tout seul dans 13.2% % des cas; l'examen a participé au diagnostic dans 26% des cas ; l'examen était négatif dans 43.7% des cas. Il était donc noté que la TEP/CT a fait errer la prise en charge dans environ 17% des situations. Par contre, quand elle fixait et était rentable, elle divisait le délai diagnostique entre la première consultation et la date du diagnostic par 2.7 (en moyenne 142 jours vs 63 jours, p=0.0006). Et il divisait par 3.1 le délai diagnostic entre la date de réalisation de la TEP/CT et la date du diagnostic (en moyenne 47 jours vs 16 jours, p=0.007). Quand la TEP/CT fixait (que l'examen soit rentable ou non), elle divisait le délai diagnostique médian après la TEP/CT par deux (25 jours [6-55] lorsque l'examen fixait, contre 50 jours [9-236] lorsque l'examen ne fixait pas, p=0.0323). Le délai de réalisation médian de la TEP/CT était de 34 jours [IQR 17-85]. De façon générale, le résultat de la TEP/CT se soldait par une localisation hypermétabolique à biopsier dans 30% des cas. En analyse univariée, la TEP/CT semblait plus rentable chez les patients sans fièvre (p=0.0467) et avec une altération de l’état général (p=0.007). Lorsque le scanner thoraco-abdomino-pelvien n’était pas contributif, la TEP/CT l’était dans 21.5% des cas. La TEP/CT garde une rentabilité correcte dans le SOI et semble raccourcir le délai diagnostique lorsqu’il fixe. Cependant, ses faux-positifs peuvent être lourds de conséquences.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [32 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02082802
Contributor : Bu Santé Upjv <>
Submitted on : Thursday, March 28, 2019 - 2:39:13 PM
Last modification on : Monday, May 6, 2019 - 1:17:15 AM
Long-term archiving on : Saturday, June 29, 2019 - 2:25:29 PM

File

Boulu Xavier. Thèse d'exercic...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02082802, version 1

Collections

Citation

Xavier Boulu. Rentabilité diagnostique de la TEP-scanner dans la prise en charge des syndromes inflammatoires d’origine indéterminée dans le service de médecine interne du CHU d’Amiens. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02082802⟩

Share

Metrics

Record views

17

Files downloads

6